Double lecture

“Ce qu’il a d’invisible, depuis la création du monde, se laisse voir à l’intelligence à travers ses œuvres, son éternelle puissance et sa divinité.” Rm 1. 20 Comment ne pas être étonné que des mages, des savants astronomes étrangers à l’histoire d’Israël et à la révélation biblique, puissent lire dans le ciel l’annonce de la venue du Messie, du Fils de Dieu ? Ils sont venus d’Orient, d’une autre culture que la culture juive, pour chercher le roi des Juifs, et pour L’adorer. Peut-être représentent-ils tous ceux qui, sans la connaissance qu’offre la Bible, sont pourtant des observateurs émerveillés du

lire la suite »