Qui fait partie de votre vie ?

Posted by on Déc 29, 2017 in SPPA | No Comments

“Où tu iras, j’irai…” Rt 1. 16

R

uth déclara à Naomi : “Où tu iras, j’irai…” Vous pouvez vivre n’importe où, avec n’importe qui, occupé à faire n’importe quoi, quand soudain vous rencontrez quelqu’un de spécial et vous sentez tout d’un coup qu’un lien puissant vient de se créer entre vous. C’est ce qui poussa Elisée à laisser tomber sa ferme pour suivre Elie, un prophète quelque peu excentrique, ou Timothée à s’accrocher aux basques de Paul, un vieil homme pourtant sur le point d’être exécuté. Vous savez d’instinct que vous n’accomplirez pas la destinée de votre vie sans cette personne. Plus tard, lorsque vous vous souviendrez de votre parcours, vous vous rendrez compte que vous ne seriez pas la personne que vous êtes aujourd’hui, si vous n’aviez pas rencontré telle personne, accepté de répondre à tel appel téléphonique ou encore lu ce mail qui a bouleversé votre vie. Par contre, Orpah “embrassa sa bellemère” pour lui dire adieu… (Rt 1. 14). Le départ d’Orpah ne faisait pas d’elle une mauvaise personne, ingrate et égoïste. Simplement son rôle dans cette histoire se terminait là. Sachez reconnaître lorsque le rôle de telle personne dans votre vie arrive à sa fin, sinon vous risquez de chercher à réveiller des morts. David supplia Dieu d’épargner la vie de son nouveau-né. “Il jeûna… passa la nuit couché par terre… refusant de manger…” (2 S 12. 15-17). Mais lorsque l’enfant mourut il dût accepter qu’il ne pouvait plus rien faire, aussi changea-t-il de comportement, “il se leva, se lava, changea de vêtements… puis il demanda à ce qu’on lui serve à manger” (2 S 12. 20). Acceptez le changement de circonstances, ne vous accrochez pas à ce qui est mort ! Si Dieu veut vous accorder quelque chose, Il vous le donnera. Si vous avez tout fait pour qu’une relation réussisse et cela en vain, acceptez Sa volonté ! Relevez-vous, allez en ville acheter quelques nouveaux vêtements, faites-vous plaisir dans un bon restaurant et recommencez à vivre ! Ne suppliez jamais quelqu’un de rester avec vous contre sa volonté. Son départ fait peut-être partie intégrante de la volonté de Dieu. Cela peut signifier que Celui-ci a prévu pour vous quelque chose de meilleur (et peut-être aussi pour l’autre !), aussi faites-Lui confiance et allez de l’avant !


Bible en 1 an : Ap 17-18
Bible en 2 ans : Lc 22

Pour consulter la liste des abréviations des livres de la Bible, cliquez ici.

Partager