Trois clés pour un bon mariage (3)

“Vivez en paix entre vous… cherchez en tout temps à faire le bien entre vous.” 1 Th 5. 13-15

L

a troisième clé consiste à faire des concessions, à accepter des compromis, en vue de maintenir l’harmonie et la paix au sein du couple. Entendons-nous bien, cela ne signifie pas accepter n’importe quel compromis pour vivre en paix ! Ne suivez pas l’exemple d’Adam qui a un jour accepté d’écouter sa femme avec les conséquences que l’on sait. Suivez plutôt celui de Job ! (Jb 2. 9-10). Par contre cela signifie essayer de comprendre les différences de l’autre et les respecter, traîter l’autre comme étant plus important que soi-même, ne pas faire preuve d’obstination, même si l’on pense avoir raison. Robert Dodds a dit : “Le but a atteindre dans le mariage n’est pas de penser exactement comme l’autre, mais d’apprendre à penser ensemble.” Il aurait pu ajouter “et de prier ensemble”. Une majorité de couples chrétiens n’envisagerait même pas la possibilité de s’approcher ensemble de Dieu dans la prière. Même ceux qui affirment “faire une seule chair” ! Veulent-ils se présenter devant le trône de la grâce en empruntant deux portes séparées ? N’oubliez pas non plus qu’aucun compromis n’est possible si vous vous retranchez sur vos positions ou si vous refusez de pardonner à l’autre. TD Jakes a écrit : “Négocier des compromis où chacun se retrouve gagnant sous-entend de se mettre à la place de l’autre pour envisager le problème sous son angle. Tout vrai compromis doit permettre à chacune des parties de se considérer en paix et traitée équitablement”. Etant donné que le point de vue divin est le seul valable, autant Lui demander de vous guider ensemble vers la bonne solution et de vous suggérer les concessions essentielles à faire. Ce n’est pas la recherche du bonheur de l’un au détriment de l’autre qui approfondira vos relations au sein du couple, mais l’acceptation du sacrifice à faire pour que l’autre connaisse le bonheur. Jésus a dit : “Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir.” (Ac 20. 35). Même si vous trouvez difficile de faire le premier pas, sachez que “rien n’est impossible à Dieu”. Si vous recherchez ensemble Son soutien, Il ne manquera pas de vous le fournir, car le principe du couple dans le mariage est Son invention et Il sait mieux que quiconque comment résoudre vos problèmes !


Bible en 1 an : Nb 23-24 & Jn 18
Bible en 2 ans : Es 43-44

Bible 1 an :
Bible 2 ans :

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email