Pardonner par la puissance de Dieu (1)

“Pardonnez à ceux qui vous ont fait du mal…” Mc 8. 25

P

ardonner à ceux qui nous ont fait souffrir ne nous vient pas naturellement. Jésus nous demande-t-Il donc l’impossible ? Oui, car “rien n’est impossible à Dieu” (Lc 18. 27) ! Jésus affirme : “Si vous demeurez unis à Moi et que Mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voulez et vous le recevrez” (Jn 15. 7). Mettez les deux propositions ensemble et vous avez : si vous demeurez en Jésus et gardez Ses paroles, demandez l’impossible à Dieu et Il vous accordera le pouvoir de pardonner. Corie Ten Boom raconte dans son livre The Hiding Place (= La cachette 1971), le jour où elle reconnut, dans une église de Munich où elle venait d’apporter son témoignage, un ancien garde nazi du camp de Ravensbrück où elle avait été incarcérée en 44 et où sa soeur Betsie était morte. Elle écrit : “Il s’est avancé vers moi tandis que l’église se vidait… ‘Un grand merci pour votre message, Mademoiselle’, s’écria-t-il. ‘Et dire qu’Il m’a lavé de mes péchés, comme vous l’avez si bien dit !’ Il me tendit la main… Mais moi qui avais prêché si souvent… la nécessité du pardon, je gardais fermement ma main le long de mon corps. Je reconnaissais que la colère et le désir de vengeance qui tournaient dans mon esprit étaient des péchés. Jésus-Christ était mort pour cet homme… Je priais : “Seigneur Jésus, pardonne-moi et aide-moi à lui pardonner.” J’essayais de sourire, je voulais serrer sa main, mais je ne le pouvais pas. Je ne ressentais rien pour lui, par la moindre chaleur ou compassion. Je priais à nouveau en silence : “Jésus, je suis incapable de lui pardonner. Toi, accorde-lui Ton pardon”. Je lui pris finalement la main et soudain quelque chose d’extraordinaire arriva. Parti de mon épaule un courant électrique sembla traverser mon bras, ma main et entrer en lui, tandis que mon coeur s’emplissait d’un sentiment d’amour envers cet étranger qui me bouleversait. Ainsi venais-je de découvrir que la guérison du monde ne dépend pas de notre pardon ni de notre compassion, mais de la faculté de Jésus à pardonner et à aimer. Quand Il nous demande d’aimer nos ennemis, en plus de Sa requête Il nous accorde la force d’aimer…”


Bible en 1 an : Jos 5-6 & Mt 12
Bible en 2 ans : Dt 18 & Jn 3

Bible 1 an :
Bible 2 ans :

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email