L’apprentissage d’un leader (1)

“Ils virent que c’était un bel enfant et n’ eurent pas peur de désobéir à l’ordre du roi.” Exode 2. 23

B

ien des livres ont été écrits sur l’art de devenir un bon leader, à la fois dans le domaine du monde et dans le domaine spirituel. Pourtant le meilleur exemple que nous ayons est incontestablement celui de Moïse. Que pouvons-nous apprendre de son apprentissage ? Il n’a pas lu de livres et ni fait d’études spéciales pour devenir le leader des Hébreux. Quelqu’un a dit que la vie est faite de choix ou de décisions. Dans le cas de Moïse, d’autres ont d’abord pris des décisions à sa place. Ses parents ont décidé d’enfreindre l’ordre du Pharaon et de cacher sa naissance. La soeur aînée de Moïse a choisi de veiller sur son petit frère et s’est portée volontaire pour s’en occuper lorsque la fille du pharaon l’a découvert. Celle-ci a décidé de l’adopter et de lui donner l’éducation d’un prince égyptien. Dans tous les cas, ces décisions étaient le fruit de la volonté de Dieu. Il en va de même pour chaque leader que Dieu choisit. Même si vous ne devenez jamais un leader reconnu, sachez que Lui seul a orchestré les événements qui vous ont mené à la place que vous occupez aujourd’hui. Ne regimbez pas contre les choix de vos parents, de votre entourage, de vos mentors. Ils sont des instruments entre les mains du Maître et Lui seul connaît l’issue de votre parcours. Mais, direz-vous, Moïse a bien choisi de devenir un leader parmi les siens ? Certes, et c’était le seul choix qu’il ait vraiment fait au cours des quarante premières années de sa vie. Mais quel choix ! Tuer un homme afin d’affermir son autorité ! Moïse était peut-être plein de bonne volonté, mais incapable de contrôler sa colère. Serait-il possible que Dieu ait encore un avenir pour lui ? Serait-il possible que Dieu ait envisagé un rôle pour vous dans Ses plans, en dépit de vos fautes, de vos mauvais choix, de votre caractère ? Jérémie explique : “Je descendis chez le potier et le trouvai en train de travailler sur son tour. Si le vase qu’il façonnait était raté, ce qui arrive parfois avec l’argile entre les mains du potier, il en refaisait un autre, comme il le jugeait bon…” (Jr 18. 3-4). Ce que le potier a fait devant Jérémie, Dieu le fait sans cesse avec chacun d’entre nous !


Bible en 1 an : Ps 49-52
Bible en 2 ans : Ez 23-24

Bible 1 an :
Bible 2 ans :

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email