La vérité tronquée

“Nous n’avons pas de puissance contre la vérité ; nous n’en avons que pour la vérité.” 2 Co 13. 8

L

es religieux cherchaient depuis longtemps à faire disparaître Jésus, tant Sa popularité leur faisait de l’ombre. Avec la complicité de Judas le traître, le Seigneur est arrêté en pleine nuit et on met rapidement en place un pseudo-tribunal pour Le juger. On a besoin de témoins à charge, et des personnes soudoyées se mettent à rapporter de supposés propos de Jésus : “Nous L’avons entendu dire : Je détruirai ce sanctuaire fait de main d’homme et en trois jours, J’en bâtirai un autre qui ne sera pas fait par la main de l’homme.” (Mc 14. 58). Marc précise que les témoignages ne concordaient pas. Si vous relisez son évangile, jamais vous ne retrouverez les propos rapportés. Ce qui ressemble le plus à ce qu’a pu dire Jésus se trouve au chapitre 13 (v. 1-3) : “Lorsque Jésus sortit du temple, un de Ses disciples Lui dit : Maître, regarde ces pierres et cette construction ! Jésus lui répondit : vois-tu ces grandes constructions ? Il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée.” Le faux témoignage qui trouble et devient crédible n’est pas un mensonge grossier et brut, c’est une vérité déformée, contrefaite et interprétée. Notez les déviances : 1- Jésus n’a jamais dit qu’Il était celui qui allait détruire le temple. 2- Les faux témoins parlent du “sanctuaire” et font allusion non pas au temple, mais au lieu très-saint, une des parties du temple. Ils cherchent à jouer sur l’aspect le plus sacré du temple. Jésus, de Son côté, a parlé du temple tout entier. 3 – Jésus n’a pas évoqué un autre temple en remplacement. 4 – Il n’est pas question non plus d’un laps de temps de construction de trois jours. Sans doute Jésus a parlé d’autre chose et ce sont Ses détracteurs qui ont fait des amalgames. Si l’on cherche l’origine de la confusion, on la trouve non sous la plume de Marc, mais sous celle de Jean : “Jésus dit : détruisez ce temple et en trois jours Je le rebâtirai… Mais le temple dont Il parlait, c’était Son corps” (Jn 2. 19). Cet épisode nous montre bien la pratique de ceux qui tordent la vérité et manipulent les informations. Aujourd’hui encore, nous devons discerner les erreurs grossières, les citations tronquées et les approximations dont les journalistes se font souvent l’écho. Quant à nous, soyons toujours vigilants et honnêtes dans nos témoignages.


Bible en 1 an : 1 Ch 1-2 & Lc 9
Bible en 2 ans : Mi 7 & Pr 11

Bible 1 an :
Bible 2 ans :

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email