Comment résister ?

“Qui me délivrera de ce corps de mort ? Grâce soit rendue à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur.” Rm 7. 24-25

I

l y a une lucidité et une honnêteté exceptionnelles chez Paul lorsqu’il ose avouer, lui, le plus efficace des apôtres et le plus grand des missionnaires, ses combats et ses luttes intérieures : “Je sais le bien, mais c’est plus fort que moi, j’incline du mauvais côté !” Souvent, nous n’osons pas faire notre examen de conscience parce que nous savons que le résultat ne sera pas très édifiant. Nous préférons taire, même à nous-mêmes, nos faiblesses et nos tentations. Il y a de quoi être découragé lorsque, tout en sachant ce qu’il convient de faire pour rester sur le droit chemin, nous prenons régulièrement des voies de traverse et des sentiers buissonniers. Nous revenons à Dieu après quelques écarts, mais voilà que la tentation revient elle aussi, et que notre résistance faiblit encore malgré nos bonnes résolutions. L’esprit est bien disposé, mais la chair est faible, reconnaît l’apôtre. Dans la mythologie antique, pour résister aux tentations et à la séduction des sirènes, Ulysse et Orphée ont utilisé deux méthodes différentes. Ulysse a fait mettre de la cire dans les oreilles de ses compagnons sur le navire tandis qu’il s’est laissé attacher au mât. Orphée a usé d’une autre méthode. Il s’est mis à jouer de la harpe et à chanter les louanges des dieux de l’Olympe. Il a ainsi surmonté le charme des sirènes par le sien. La leçon vaut pour le chrétien puisque c’est celle qu’utilise Paul. Au coeur de la tourmente, pour éviter le découragement, alors même qu’il se demande comment sortir de ce cercle vicieux et des tentations de la chair, sans oublier la pression des circonstances, il se met à louer Dieu et à glorifier Jésus-Christ. Nous pouvons essayer de repousser les tentations et même les attaques de l’adversaire avec nos propres forces, mais nous courons le risque de ne pas tenir ferme longtemps ! Il est plus sage, plus simple et nettement moins éprouvant de se rappeler la toute-puissance d’en haut et de chanter les louanges du Seigneur. Ce qui donne la victoire, c’est l’oeuvre de Jésus-Christ pour nous et en nous.


Bible en 1 an : Esd 7-8 & Ac 20
Bible en 2 ans : 2 Ch 19-20

Pour consulter la liste des abréviations des livres de la Bible, cliquez ici.

Bible 1 an :
Bible 2 ans :

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email