Mesurer notre privilège

“À qui irions-nous ? Tu as les Paroles de la vie éternelle !” Jn 6. 68

R

ichard est un homme sage en Zambie. Il a travaillé de longues années pour que la Bible soit traduite dans la langue Ila de sa tribu. La traduction de la Bible en Ila a été achevée en 2016 et Richard déclare : “Nous pensions que Dieu ne nous parlait pas puisque sa Parole n’existait pas dans notre langue.” Il ajoute : “Mon peuple a toujours été conflictuel, mais voilà qu’il devient meilleur grâce à l’enseignement qu’il peut désormais recevoir de la Bible.” La même année, 95 millions de personnes ont eu accès pour la première fois au texte biblique dans leur langue. Si un homme sage d’une tribu lointaine pleure de joie en tenant dans ses mains un exemplaire de la Bible dans sa langue, pourquoi avons-nous tant de mal à trouver notre joie dans la même lecture ? Pourquoi cherchons-nous tant d’excuses pour ne pas prendre le temps de l’ouvrir ? Nous avons très certainement besoin de prendre conscience que la Bible est vraiment la source de la vraie vie. Notre société réclame à cors et à cris le bonheur pour tous, et elle inonde le marché de tout ce qui est censé répondre aux besoins de chacun. Pourtant, les revendications demeurent fortes et les attentes restent pleines de déceptions. Les désillusions s’accumulent et nous nous demandons pourquoi, avec toutes nos sciences et nos technologies de plus en plus performantes, nous demeurons en quête d’un idéal qui stagne dans le domaine du rêve. Or, nous ne sommes pas comme 253 millions de personnes, privés d’un accès à la Bible. Elle est là, à portée de main et prête à offrir ce que nos concitoyens espèrent depuis longtemps. Si la Bible a bouleversé tant de vies et tant de coeurs tout au long de l’histoire, et jusqu’à aujourd’hui dans une tribu zambienne, pourquoi ne le ferait-elle pas encore pour nous, pour vous ? Il serait ridicule de mourir de soif dans le désert devant un jerrican d’eau fraîche et à disposition gratuitement. N’oublions donc pas de lire la Bible et d’en saisir les enseignements ; d’en tirer tous les trésors précieux pour une vie heureuse. Nous serons alors à même de la faire apprécier autour de nous jusqu’à devenir spectateurs de nouveaux miracles et de bonheurs enfin trouvés !


Bible en 1 an : Ap 1-2
Bible en 2 ans : Lc 14

Pour consulter la liste des abréviations des livres de la Bible, cliquez ici.

Bible 1 an :
Bible 2 ans :

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email