Attendez qu’Il vous appelle !

“Seigneur, si c’est bien Toi, donne-moi l’ordre de venir vers Toi sur l’eau.” Mt 14. 28-29

P

ierre est le seul disciple de Jésus à avoir osé marcher sur l’eau d’un lac en pleine tempête, mais aussi le seul à avoir renié trois fois son Maître (Jn 18. 26-27). Pierre est le disciple des extrêmes ! Lors du premier incident, les autres disciples n’ont pas prétendu avoir assez de foi pour s’aventurer sur les flots démontés. Ils sont restés sagement au fond de la barque, à attendre que l’orage s’apaise. Notez que Pierre a attendu que Jésus l’appelle avant d’enjamber le bastingage. Il y a une leçon importante ici : ne vous empressez pas de quitter la barque tant que Jésus ne vous a pas appelé. Le poète Alexander Pope a écrit dans l’un de ses poèmes : “Seuls les fous se précipitent là où les anges craignent de s’aventurer.” Quand les Israélites sont arrivés en vue de la Terre Promise, ils n’ont pas osé obéir à Dieu et se lancer à la conquête du pays, craignant les fameux géants qu’avaient observé les espions de Josué. Première erreur. Quand Dieu leur a commandé de faire demi-tour et de repartir vers le désert pour quarante années de pérégrinations, ils ont choisi d’attaquer les habitants de Canaan. Deuxième erreur. Si Dieu vous dire d’attendre, vous attendez, si Dieu vous dit de vous lancer, vous vous lancez. Alors, pourquoi Pierre s’est-il enfoncé dans les vagues, puisqu’il obéissait à l’appel de Jésus ? Parce qu’il cessa, un bref instant de regarder à Jésus. Le premier choix est de rester dans la barque, sans connaître la sublime montée d’adrénaline qui a dû envahir le coeur de Pierre à l’instant où il a mis le pied sur l’eau ou d’avoir assez de foi pour obéir à Jésus et à sortir du quotidien. Le deuxième choix est de continuer à marcher sur l’eau en puisant dans les yeux de Jésus la force de vivre l’impossible, ou de regarder autour de vous les dangers ou les tentations qui rodent aux alentours. Un dernier point : Jésus a appelé Pierre et personne d’autre, pas même le disciple “qu’Il aimait”. Si Jésus vous appelle, cet appel ne concerne que vous. S’il ne vous appelle pas, vous n’êtes pas mis au rebut pour autant ! Le destin des autres disciples en est la preuve !


Bible en 1 an : Ex 29-31
Bible en 2 ans : Gn 27

Pour consulter la liste des abréviations des livres de la Bible, cliquez ici.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email