Où il est question de Vérité (3)

“Seigneur, fais-moi connaître le chemin à suivre, apprends-moi à vivre comme Tu veux. Conduis-moi sur le chemin de Ta vérité.” Ps 25. 4

D

ans son roman “L’Évangile de Pilate” Éric-Emmanuel Schmitt met dans la bouche du gouverneur romain ce propos : “Qu’est-ce que la vérité ? Il y a la tienne, la mienne et celle de tous les autres. Toute vérité n’est que la vérité de celui qui l’a dite. Il y a autant de vérités que d’individus.” L’écrivain philosophe énonce ici une chose juste sur la vérité : chacun forge la sienne. Chacun décide ce qui, pour lui, convient à sa compréhension de la vie et du sens à lui donner, en fonction de ce qui l’arrange, de ce qui lui semble acceptable, de ce qu’il pense juste. La raison, la culture, l’éducation, l’affectif entrent en ligne de compte. Ces paramètres – et bien d’autres – convergent vers une définition toute personnelle de la vérité. Et c’est ainsi que la définition du philosophe contemporain rejoint celle de Protagonas, penseur grec du IVe siècle avant Jésus-Christ : “Ce que l’homme appelle vérité, c’est toujours sa vérité, c’est-à-dire l’aspect sous lequel les choses lui apparaissent.” Si chacun a sa vérité, il est possible de penser que ces vérités, qui souvent s’affrontent, ne sont pas si vraies qu’elles prétendent l’être. Les vérités, si elles ne parviennent à se compléter, ne peuvent que s’annuler. D’ailleurs, comment l’homme, avec toutes ses imperfections, pour ne pas parler de péchés, peut-il prétendre définir et incarner une chose aussi parfaite et unique que la vérité ? La vérité est ailleurs qu’en l’homme. Sa plus grande erreur est de penser qu’il peut faire naître en lui, de lui, par lui, une chose aussi singulière que la vérité. Cette dernière dépasse toutes les normes envisageables par l’intelligence humaine, même si elle était pure. Elle n’est pas la réalité que nous pouvons expérimenter et confondre avec ce qui vient de Dieu seul. La vérité est un attribut de Dieu, intrinsèquement. Arrêtons de chercher en nous ce qui ne s’y trouve pas. Soyons plutôt pénétrés de Dieu, et nous toucherons du doigt cette vérité.


Bible en 1 an : Ne 3-4 & Ac 23
Bible en 2 ans : 1 R 16 & Jn 14

Pour consulter la liste des abréviations des livres de la Bible, cliquez ici.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email