Croire l’incroyable

“Saisis de frayeur et d’épouvante, ils croyaient voir un esprit.“ Lc 24. 41

A

u matin de Pâques, les femmes ont trouvé le tombeau ouvert et vide ; peut-être vidé! Elles s’affolent. Elles courent annoncer la chose aux disciples Pierre et Jean, lesquels découvrent à leur tour le tombeau vide. A quelques kilomètres de là, deux disciples rentrent chez eux et se dirigent vers Emmaüs. Ils rencontrent un homme qui se fait compagnon de voyage et qui, chemin faisant, leur explique les Écritures et tout ce qui concernait le Messie. Dans une auberge, les trois hommes sont attablés et après que l’inconnu ait rompu le pain, il disparaît. Mais les deux disciples ont eu le temps de reconnaître le Christ crucifié et désormais vivant. Ils s’empressent de retourner à Jérusalem pour rencontrer leurs amis et annoncer l’incroyable. Alors que les proches de Jésus sont ensemble et confrontent leurs témoignages, Jésus apparaît au milieu d’eux. Il est là, bien vivant ! Les voilà effrayés, épouvantés, croyant voir un fantôme. Les disciples d’Emmaüs ont vu le Christ ressuscité, comme Marie de Magdala et Simon-Pierre, mais la frayeur est tout de même présente. Jésus avait largement parlé de Sa mort et de Son retour à la vie, trois jours plus tard, mais les disciples imaginent voir un esprit. Sont-ils si difficiles à convaincre ? Manquent-ils de foi ? Ont-ils le coeur endurci ? Ne soyons pas prompts à les blâmer ni à les juger, parce que nous sommes vraiment en face de l’incroyable, et nous n’aurions pas été plus rapides dans la compréhension des événements. Quand la raison, l’intelligence et la logique, sans oublier la science et l’observation, nous interdisent de croire en la vie après la mort, il faut un grand abandon pour accepter l’impossible. Nous nous heurtons de plein fouet à l’invraisemblable. Devant l’évidence, les disciples sont bien obligés de croire, et pourtant, l’évangéliste indique encore : “Dans leur joie, ils ne croyaient point encore…” Jésus ne s’en offusque pas. Il prend le temps de discuter, de manger avec eux pour rétablir une situation ordinaire au coeur de l’extraordinaire. Il a pour nous la même patience et la même sollicitude, ne l’oublions pas!


Bible en 1 an : Pr 12-13 & 1 Co 7
Bible en 2 ans : Dn 10 & He 12

Pour consulter la liste des abréviations des livres de la Bible, cliquez ici.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email