Les arbres du jardin d’Eden

“Tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.” Gn 2. 17

N

e vous êtes-vous jamais demandé pourquoi Dieu avait interdit à Adam et Eve l’accès à l’arbre de la connaissance du bien et du mal, alors qu’Il ne leur avait pas interdit de manger de l’arbre de la vie ? Cet arbre était-il mauvais, dangereux pour eux ? Non, l’arbre lui-même était parfait comme le reste de la création divine. L’homme et la femme auraient pu en tirer d’excellentes leçons. En fait les deux arbres représentent deux modes de vie différents pour le chrétien d’aujourd’hui. Nous pourrions appeler l’arbre de la connaissance du bien et du mal, l’arbre de la loi. La loi promulguée au temps de Moïse était constituée d’une liste de règles à observer et d’une autre de choses à éviter. Mais cet arbre représentait aussi la mort pour Adam et Eve, car il leur était impossible, à ce stade-là, de choisir sans se tromper entre le bien et le mal. Par contre l’arbre de la vie représentait la relation intime avec Dieu, source de vie éternelle. Dieu souhaitait qu’Adam et Eve et leurs descendants vivent une vie en étroite communion avec Lui, mais pas basée sur une liste de choses à faire ou à ne pas faire. Le problème, c’est qu’il leur était impossible de vivre cette vie avec Dieu tout en mangeant de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. En Christ nous avons à nouveau la vie sans avoir à obéir à des listes de règles. En Jésus nous avons la liberté (Gl 5. 1). Le Nouveau Testament appelle ces “arbres”, la Grâce et la Loi. Manger de l’arbre de la vie signifiait que manger de l’autre arbre n’était pas nécessaire. De même, en Christ, nous avons la vie et il ne nous est pas nécessaire d’obéir à des règles spéciales. N’êtes-vous pas heureux aujourd’hui de manger seulement de l’arbre de la vie ?


Bible en 1 an : Es 16-18 & 2 Co 13
Bible en 2 ans : Nb 18 & 2 P 2

Pour consulter la liste des abréviations des livres de la Bible, cliquez ici.

Bible 1 an :
Bible 2 ans :

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email