Un ami appelé Jonathan (3)

“Aimez-vous les uns les autres, comme Je vous ai aimés. Si quelqu’un donne sa vie pour ses amis, c’est la plus grande preuve d’amour.” Jn 15. 12-13

L

a solitude est la seule chose que Dieu n’a pas trouvée bonne dans Sa création (Gn 2. 18) ! Dans nos gènes, Il a placé la nécessité d’entretenir des relations avec les autres, sans oublier notre relation avec Lui. En fin de compte c’est Lui seul qui est à l’origine de toute vraie amitié entre les Siens. CS Lewis a écrit : “Quand deux chrétiens deviennent amis, ce n’est en rien dû à la chance d’une rencontre. Un maître de cérémonie a été à l’oeuvre dans l’ombre pour les rapprocher l’un de l’autre. Christ, qui a dit à Ses disciples : “ce n’est pas vous qui M’avez choisi, mais c’est Moi qui vous ai choisis” peut aussi affirmer à chaque groupe d’amis chrétiens : “Vous ne vous êtes pas choisis, c’est Moi qui ai choisi de vous lier d’amitié” ! L’amitié n’est pas la récompense d’un choix de notre part, ou d’un bon jugement sur la personnalité de l’autre. C’est l’instrument grâce auquel Dieu révèle à chacun la beauté intérieure de l’autre… A travers l’amitié, Dieu nous révèle la beauté des autres… Au banquet auquel Il nous invite, c’est Lui qui décide de la table et des invités. Oserai-je l’affirmer, c’est Lui qui doit présider à cette fête. N’oublions jamais qu’en amitié, c’est Lui qui est notre hôte.” En David, Jonathan avait discerné l’homme “selon le coeur de Dieu” (Ac 13. 22). Il comprit que son rôle était de favoriser l’ascension de celui que Dieu avait choisi pour remplacer Saül à la tête du pays. Même si son rêve ne se réalisa pas, Jonathan aspirait seulement à la seconde place dans le royaume de David (1 S 23. 17). Helen Keller devenue sourde et aveugle à l’âge de 19 mois ne serait pas devenue l’écrivain féministe et la femme politique qu’elle devint plus tard sans l’amour et le soutien indéfectible d’Anne Sullivan qui entreprit d’apprendre à la jeune Helen, âgée de 6 ans, le langage des signes, puis ouvrit son esprit à la littérature et l’encouragea le reste de sa vie dans ses études et ses engagements. Anne Sullivan, c’est l’amie “qui a donné sa vie pour son amie”, la plus grande preuve d’amour qui soit. Soyons attentifs aux personnes que Dieu met sur notre chemin. Peut-être l’une d’elles a-t-elle été choisie par Dieu pour que nous devenions son ami (e) !


Bible en 1 an : Jr 25-27 & 1 Th 5
Bible en 2 ans : Jg 11,12

Pour consulter la liste des abréviations des livres de la Bible, cliquez ici.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email