Pour trente pièces d’argent… (1)

Avec musique
Sans musique

“Ils le payèrent trente pièces d’argent.” Mt 26. 15

Quel est le prix de notre intégrité ? Esaü vendit son droit de premier-né pour une assiette de soupe. Samson vendit le secret de sa force pour une nuit dans les bras de Dalilah. Judas vendit son âme pour trente pièces d’argent. Etait-ce beaucoup ? Même pas ! Puisque les prêtres du temple avaient payé Judas, il s’agissait probablement de la monnaie spécifique au sanctuaire. Zacharie parle du salaire qu’il reçut pour remplacer les bergers d’un trou- peau : “Donnez-moi mon salaire… Ils pesèrent pour mon salaire 30 pièces d’argent…” (Za 11. 12). Peu avant il déclara avoir remplacé les trois bergers pendant un mois. Il semblerait donc que cette somme correspondait à un mois de salaire pour un berger. C’était aussi le prix de la compensation à payer pour la mort d’un esclave (Ex 21. 32). Marie oignit les pieds de Jésus avec un parfum dont la valeur, estimée par Judas lui-même, se montait à 300 deniers, soit l’équivalent d’une année de salaire pour un ouvrier agricole. Judas trahit donc Jésus pour une somme bien inférieure ! N’y a-t-il pas “un petit Judas” en chacun d’entre nous ? Judas trahit peut-être Jésus parce qu’Il ne se comportait pas comme le sauveur politique qu’il attendait. Quand Dieu n’agit pas selon nos aspirations, ne sommes pas tentés parfois de trahir nos valeurs. En particulier lorsque nous prions avec ferveur et sincérité et que Dieu ne répond pas à notre requête, comment réagissons-nous ? Un auteur écrit : “Si vous avez accepté de suivre Jésus, vous oserez traverser ouragans, orages et autres dangers sans faiblir. Si vous L’avez simplement invité à vous suivre, vous Lui tournerez le dos au premier signe de mauvais temps.” Soyons honnêtes : chacun d’entre nous est capable de trahir notre Maître si nous succombons à la peur des autres, à la tentation de nos désirs égoïstes ou d’une ambition personnelle.

Bible en 1 an : Lv 16-18 & Jn 3

Bible en 2 ans : Es 9-10

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email