Priorité à l’écoute de la Parole (3)

Avec musique
Sans musique

“Il ne convient pas que nous délaissions la Parole de Dieu pour servir aux tables.“ Ac 6. 2

Le livre des Actes est enthousiasmant : l’Évangile semble se répandre et faire des progrès remarquables dans tout l’Empire romain ; des milliers de personnes se convertissent. Des juifs et des non-juifs. Cette expansion rapide provoque également des situations inattendues. En plus de la proclamation du message du Christ, les disciples tentent de répondre aux besoins matériels de tous ceux qui deviennent chrétiens. Un service social se met en place pour venir en aide aux veuves et aux orphelins. Mais l’organisation peine et des procédures semblent ne pas prendre en compte tout le monde avec équité. L’attitude envers les pauvres non-juifs n’est pas identique à l’action menée envers les juifs. On demande alors l’arbitrage et l’intervention des apôtres qui, après avoir mesuré le problème et passé du temps dans la prière, trouvent des solutions efficaces. Ils délèguent tout en rappelant qu’eux, les apôtres, ont un rôle très précis, prioritaire, qui ne supporte ni éparpillement ni dispersion. Lorsque Pierre affirme cette prérogative, il ne se place pas au-dessus des futurs diacres. Il ne veut pas davantage faire une différence – qui serait artificielle – entre le spirituel et le matériel. Il dit simplement qu’il y a une priorité et que cette priorité est la proclamation de la Parole de Dieu. Luc, en écrivant ces lignes, se souvient certainement (et Pierre avec lui) de l’épisode de Jésus chez Marthe et Marie : il y a le service de la Parole, et le service aux tables. Le premier donne son vrai sens au second. Certes, les services et la diaconie sont importants, cependant “l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sortira de la bouche de Dieu”.

B-1 an : Dt 7-8

B-2 ans : Es 65-66

Bible 1 an :
Bible 2 ans :

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email