La prière du Seigneur (1)

Avec musique
Sans musique

“Notre Père qui es aux cieux… ” Mt 6. 9

Le mot Abba veut dire “papa”, tout simplement. Les Juifs n’auraient jamais osé s’adresser à Dieu de manière aussi familière. Pourtant Jésus le faisait sans arrêt. Et Il nous invite à faire de même. Max Lucado raconte un après-midi passé dans la vieille ville de Jérusalem : “En sortant par la porte de Jaffa, nous nous sommes retrouvés, ma fille Jenna et moi-même, derrière une famille juive, un père et ses trois petites filles. La plus petite, âgée d’environ 4 ans, distanciée par les autres et vite perdue, s’écria soudain : “Abba”. Il s’arrêta tout de suite et se rendit compte qu’elle était restée derrière. Il revint sur ses pas pour lui tendre la main. Je me mis à observer les actions de ce père: il agrippa la petite main et la tint fermement serrée en descendant les escaliers. Quand ils débouchèrent dans une rue fréquentée, l’enfant descendit soudain du trottoir et il dut la tirer à lui rapidement. Au feu rouge il la surveilla étroitement ne la fit traverser, accompagnée des deux autres fillettes, que lorsque le feu passa au vert. Au milieu de la rue, il la souleva et la porta jusqu’au trottoir opposé.” N’avons-nous pas tous besoin d’un papa, d’un “abba” qui nous répondra si nous L’appelons, qui nous tendra la main si nous sommes un peu fatigués, qui pourra placer ses bras autour de nos épaules, si nous tombons de fatigue, qui nous entraînera parmi les épreuves de la vie, qui nous soulèvera pour nous porter sur Ses épaules ? En fait, n’est-il pas merveilleux de savoir que nous en avons un, prêt à nous soutenir ? Aux moments les plus douloureux de notre vie, tout ce qu’il nous faut faire, c’est de marquer une pause, de nous approcher de Lui et de murmurer: “Abba”. Il est déjà là, à nos côtés !

B-1 an : Ps 41-44

B-2 ans : Dt 32 & Jn 17

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email