Laisser la place (2)

Avec musique
Sans musique

“Quand Hérode se rendit compte qu’il avait été trompé par les savants, il entra dans une grande colère.” Mt 2.16

Hérode avait demandé aux savants venus d’Orient d’aller auprès de l’enfant-roi annoncé par l’étoile et les prophètes, pour ensuite lui indiquer où se trouvait le fameux bébé. Il prétendait vouloir adorer l’enfant, mais en fait, il avait le projet de le supprimer. Un royaume ne peut supporter deux monarques ! Heureusement, les mages sont informés divinement des intentions d’Hérode et ne repassent pas par Jérusalem. Le roi, abusé et meurtri d’une telle trahison, décide de faire massacrer tous les garçons nés dans le même secteur que Jésus ; il espère ainsi réduire la menace à néant. Est-ce que Hérode n’est que le seul méchant dans une belle histoire ? Oserions-nous faire de lui un reflet de notre personnalité ? Hérode est bouleversé d’apprendre qu’un autre risque d’avoir le même titre et le même pouvoir que lui, qu’il peut être supplanté par un inconnu. Il refuse alors de laisser sa place, de se décentrer de lui-même alors qu’il est invité à porter le regard ailleurs, au-delà de lui-même, pour entrer dans l’Histoire de Dieu et sortir de la sienne. Hérode prétend vouloir adorer le roi des Juifs, mais c’est lui qu’il adore. En tuant tant d’innocents pour sauver sa peau, Hérode s’obstine à ne pas vouloir laisser une place à Dieu qui lui est pourtant annoncé. C’est ici l’endroit de la conversion ; c’est ici le temps de la décision. Nous avons, nous aussi, besoin de nous délivrer de nous-mêmes, besoin d’accepter de nous détrôner de notre ego pour laisser la place au vrai roi, celui qui règne sur l’univers et souhaite régner sur nous. Ce roi qui, innocent, sauvera les hommes en prenant leur place sur la croix.

B-1 an : 1 R 5-6

B-2 ans : Jb 16-17 & Ps 90

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email