Toujours des excuses…

Avec musique
Sans musique

“Quiconque met la main à la charrue et regarde en arrière n’est pas bon pour le royaume de Dieu.” Lc 9. 62

Quand Dieu nous appelle à Le suivre, nous sommes souvent tentés de chercher des excuses pour ne pas sortir de notre petit confort. Ron Edmonson écrit : “la plupart de nos excuses ont un air de vérité et de bon sens ! Celles que Moïse présenta à Dieu semblent plus que raisonnables : il n’avait pas de position sociale, n’était pas un bon orateur, et ne serait pas accepté par son peuple qu’il avait déserté longtemps auparavant”. Et celles présentées par ces inconnus qui ne voulaient pas tout laisser tomber pour suivre Jésus : “Mon père vient de mourir, je dois d’abord l’ensevelir” ou “Laisse-moi d’abord dire adieu à ma famille”, n’étaient-elles pas compréhensibles ? (Lc 9. 59-62). Seulement voilà : les voies du Seigneur ne sont pas les nôtres. Nos excuses, aussi légitimes soient-elles, ne sont pas des raisons valables à Ses yeux pour ne pas obéir ! La liste de nos excuses les plus probables pourrait être : 1- Je ne suis pas capable de cela. Cela sous-entend que vous ne faites pas confiance à Dieu ! Pourtant rien n’est impossible à Dieu. 2- Je ne sais pas comment m’y prendre. Un signe d’apathie et de paresse trop souvent. Après tout, Noé était-il formé en tant qu’architecte naval (Gn 6) ? 3- Je n’ai pas le temps. Autrement dit, votre agenda est différent de celui de Dieu. Et vous ne trouvez pas de temps libre dans le vôtre ! 4- Je suis tout seul. Elie pensait la même chose (1 R 19). Dieu lui montra combien il se trompait ! Si Dieu vous appelle à faire un pas de foi solitaire, sachez qu’Il a prévu une armée de soutien derrière vous ! 5- J’ai peur. La peur n’est qu’une émotion, pas une assurance, contrairement à la foi (He 11. 1). Croyez-vous qu’Esther s’approcha du roi Xerxès, le cœur léger, alors qu’elle risquait sa vie (Est 3) ? 6- Je n’ai pas assez d’argent. Vraiment ? Comment dire cela à Celui à qui toute la création appartient (Ps 50. 10-11). 7- Je n’ai pas envie d’obéir. La plus dangereuse des excuses ! Parlez-en avec Jonas ! La conclusion : la meilleure des excuses n’est qu’une excuse à désobéir !

B-1 an :2 Ch 1-2 & Lc 23

B-2 ans :1 Ch 16 & Pr 27

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email