Appréciez votre pasteur à sa juste valeur !

Avec musique
Sans musique

“Chaque grand prêtre est avant tout un homme…” He 5.1 TP

Pour bien apprécier votre pasteur, souvenez-vous des quatre principes bibliques suivants : en premier, le “grand-prêtre est un homme choisi pour représenter les êtres humains devant Dieu et Le servir à leur place.” Soyons donc clairs là-dessus, votre pasteur n’a pas été choisi parmi les anges, mais parmi des êtres humains comme nous. Ensuite, c’est un être humain capable “d’avoir de la compréhension pour ceux qui ne savent pas et s’égarent, car il est, lui aussi, atteint de tous côtés par la faiblesse” (He 5.2). Si votre pasteur peut sympathiser avec vous, c’est parce qu’il lutte contre les mêmes difficultés et tentations que vous ! Charles Spurgeon a dit un jour : “Un pasteur qui n’aurait pas été testé dans le feu de l’épreuve et qui ne porterait aucune cicatrice ne serait pas d’une grande utilité pour Dieu !” Troisièmement, “parce qu’il est faible lui-même, il doit offrir des sacrifices non seulement pour les péchés du peuple, mais aussi pour les siens” (He 5. 3). Même si cela vous étonne ou vous choque, les pasteurs peuvent commettre des fautes et ont donc besoin de la grâce divine pour les soutenir. Votre pasteur est sans nul doute un orateur remarquable, néanmoins cela ne l’empêche pas de lutter peut-être contre des appétits charnels, de multiples sujets de crainte, une mauvaise gestion financière ou des rapports difficiles au sein de sa famille. En fait les attaques de Satan sont plus féroces à son encontre, car le diable trouve plus efficace de renverser le général de l’armée que les centaines de fantassins qui se pressent derrière leur chef. Lorsque vous avez besoin d’aide, vous pouvez rendre visite à votre pasteur, mais quand il a besoin d’aide, vers qui peut-il se tourner ? Quatrièmement, “Personne ne peut s’attribuer l’honneur d’être grand prêtre. On le devient seulement par appel de Dieu” (He 5. 4). C’est Dieu qui a choisi votre pasteur. Avant de le critiquer, demandez-vous : “Ai-je assez prié pour lui ?” Avant de le juger, demandez-vous : “Dieu est-Il en train de le former d’un manière que je ne comprends pas ?” Un jour, vous ou vos proches aurez besoin de ses prières et de ses conseils, alors ne détruisez pas aujourd’hui celui qui demain instillera de la force et du courage en vous !

B-1 an : Nb 3-4 & Jn 8

B-2 ans : Gn 41

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email