L’inconnue de Samarie ou le salut d’une femme immorale

Avec musique
Sans musique

“Or il Lui fallait traverser la Samarie…” Jn 4. 4

Pourquoi la Bible dit-elle que Jésus devait traverser la Samarie ? Pour rejoindre la Galilée, Jésus emprunta la route la plus directe qui passait par Sychar en Samarie, au lieu de suivre la route traditionnelle, plus longue, que tous les Juifs préféraient, car ils refusaient tout contact avec les Samaritains qu’ils méprisaient au plus haut point. Jésus avait en fait planifié un rendez-vous avec une inconnue près d’un puits à Sychar. Pour-quoi elle ? Connue de tous pour ses mœurs faciles et ses multiples divorces, aucune église ne l’aurait choisie comme porte-parole. Mais Jésus savait quel diamant se cachait dans ce caillou rugueux. Grâce à elle, toute une ville allait découvrir le Messie (v. 39). Qui plus est, Jésus avait décidé de révéler à cette inconnue le secret de la vraie adoration à Dieu “en esprit et en vérité” (v. 23-24). Jésus n’a pas pensé une minute aux difficultés qui risquaient de contrecarrer cette rencontre prévue : la chaleur de la route, le manque de points d’eau sur cette région aride, la présence possible d’hommes près du puits, l’animosité des habitants contre un juif de passage, la fuite possible de cette femme à l’approche d’un groupe d’étrangers… Le besoin spirituel de tout un peuple était dans la balance, aussi Jésus bouscula-t-Il la tradition et adopta-t-Il une attitude radicalement différente pour aborder cette inconnue. Il était venu en ce monde pour sauver des âmes perdues, comme Zacchée, comme cette femme samaritaine, et seule comptait Sa mission. Il resta deux jours dans cette ville et beaucoup crurent en Lui. A nous, comme à Ses disciples d’alors, Jésus fait ensuite remarquer : “Levez les yeux et regardez les champs ! Les épis sont mûrs pour la récolte !” (v. 35).

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email