N’imitez pas Asaël !

Avec musique
Sans musique

“Asaël était rapide… il poursuivit Abner…” 2 S 2. 18-19

Asaël était un coureur exceptionnel, mais dans la bataille, la rapidité ne suffit pas. A la fin d’une bataille mémorable entre les troupes restées fidèles à la famille de Saül, sous le commandement d’Abner, et les troupes de David conduites par Joab, l’un des frères de celui-ci décida de poursuivre Abner qui venait de sonner la retraite de ses troupes. Asaël était capable de rattraper Abner, mais pas de se mesurer avec lui, car Abner était un guerrier bien plus aguerri qu’Asaël. Aussi sa course se termina-t-elle en catastrophe. Abner l’embrocha de sa lance et l’abandonna gisant dans son sang sur le bord du chemin. Une vie gâchée par une trop grande précipitation. Les choses auraient pu se passer autrement, s’il avait attendu l’arrivée de ses deux autres frères, Joab et Abishaï. A trois ils auraient pu vaincre Abner, mais Asaël avait voulu expédier cette affaire tout seul, sans l’aide de quiconque. Ne faites pas la même erreur ! L’enthousiasme et la vivacité d’esprit ne remplacent pas l’expérience et la maturité. Dans le domaine spirituel, nous devons apprendre à parfois prendre patience et attendre le soutien de nos frères et sœurs engagés dans la même bataille que nous. Paul ne fut pas choisi tout seul pour s’engager sur le champ missionnaire. Deux collaborateurs talentueux, Silas et Timothée, l’épaulaient directement dans sa tâche. Un groupe d’indépendants poursuivaient le développement des églises fondées par Paul et ses proches. A Ephèse travaillaient Aquila et Priscilla ainsi que plus tard Apollos, délégué aussi à Corinthe. Barnabas et Tite complétaient cette équipe. Ce modèle de coopération fut à l’origine de l’expansion de la jeune église du Nouveau Testament au-delà de Jérusalem. Le mot de la fin ? N’oubliez pas vos frères et vos sœurs, vous aurez besoin d’eux dans la mission que Dieu vous a confiée !