Leçon d’humilité

Avec musique
Sans musique

Ne faites rien par ambition personnelle ni par vanité ; avec humilité, au contraire, estimez les autres supérieurs à vous-mêmes.” Ph 2. 3

Un journaliste demanda un jour à Leonard Bernstein, le célèbre chef d’orchestre, quel était la position la plus difficile à gérer dans un orchestre. Il répondit sans hésiter : “celle de deuxième violon.” Chaque violoniste rêve d’occuper la place du premier violon, bien entendu. Jésus s’est mis à genoux devant Ses disciples pour leur laver les pieds, et leur enseigner ainsi la valeur de l’humilité. Apprendre à placer les autres au-dessus de nous-mêmes est l’une des choses les plus difficiles à accomplir. Savez-vous comment réagissent deux chèvres de montagne lorsqu’elles se rencontrent sur un sentier escarpé surplombant un ravin ? D’instinct, elles savent que ni l’une ni l’autre ne peut rebrousser chemin ni se croiser sans tomber et que si elles se battent elles risquent toutes les deux de se tuer en tombant. Que peuvent-elles faire ? Leur instinct a appris à l’une de se coucher sur le sentier afin de permettre à l’autre de passer sur son corps. Les deux peuvent ensuite poursuivre leur chemin sans danger ! James Merritt cite Zig Ziglar qui a écrit : “Vous pouvez tout obtenir dans la vie à condition d’aider suffisamment de personnes à obtenir ce qu’ils désirent !” En d’autres termes : Traitez les autres avec tout le respect qu’ils méritent et, à leur tour ils feront de leur mieux pour vous aider à gravir les étapes du succès mieux que vous ne pourriez le faire tout seul ! Paul écrit : “avec humilité, estimez les autres supérieurs à vous-mêmes.” Et Jésus a affirmé : “Heureux les doux, car ils hériteront la terre” (Mt 5. 5). Le mot “doux” correspond à un animal sauvage qui a été dompté et qui devient paisible et obéissant. Considérez l’évolution du caractère de Moïse qui, jeune s’emporta au point de tuer un égyptien mais qui, plus tard, est décrit comme “plus humble que tous les autres habitants de la terre” (Nb 12. 3). Humilité et douceur d’esprit étaient inséparables dans le caractère de Jésus. Ne devrions-nous pas L’imiter ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email