A Corinthe, une nouvelle vision !

Avec musique
Sans musique

“Que votre sang retombe sur votre tête !” Ac 18.6

Dans Actes 18, on lit comment Paul crée une église à Corinthe, lors d’un séjour de plus de 18 mois. 18 mois, c’est à la fois beaucoup et peu, surtout pour implanter une communauté. Paul est dans cette ville dans les années 52-53. Il y rencontre un couple de réfugiés juifs arrivés de Rome : Aquilas et Priscille, avec qui il sympathise parce que, comme lui, Aquilas est fabricant de tentes. Les pharisiens (Paul en était un avant sa conversion) devaient étudier la Loi pour la transmettre, mais avoir également un métier manuel afin de partager la condition de vie de l’ouvrier. Aquilas et Priscille avaient quitté Rome parce que l’empereur Claude avait décidé, en 52, d’en expulser les Juifs. C’est donc un homme de passage, chez de nouveaux migrants, qui fonde la première église dans cette ville cosmopolite peuplée de près d’un demi-million d’habitants. Paul tente de convaincre ses anciens coreligionnaires, en annonçant le Messie dans la synagogue locale. D’après Luc, Paul est assez discret dans son évangélisation jusqu’à ce qu’il reçoive du renfort de deux compagnons : Silas et Timothée. Le groupe des amis de Paul s’étoffe et permet à l’apôtre d’entrer dans un travail plus profond. Cependant, le succès n’est pas au rendez-vous. L’opposition des Juifs pousse finalement Paul à jeter l’éponge. Il décide de ne plus perdre son temps dans la synagogue et de se tourner vers les non-juifs. Il accomplit ainsi ce que le Seigneur avait indiqué à Ananias, l’homme chez qu’il s’est réfugié après l’épisode du Chemin de Damas : “Cet homme est un instrument que J’ai choisi, pour porter Mon nom devant les nations” (Ac 9. 15). L’échec, à vue humaine, n’en est finalement pas un. De plus, si l’opposition s’est manifestée, Luc signale un effet de la prédication de Paul : Crispus, le chef de la synagogue, s’est tourné vers Jésus, lui et toute sa famille. Pareille conversion a dû en impressionner plus d’un, mais la haine à l’encontre de Paul a aussi gagné en intensité. La vie d’un évangéliste n’est jamais de tout repos, mais Dieu donne des encouragements !

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email