Passage obligé

Avec musique
Sans musique

“Jésus à Nicodème : “Ne sois pas étonné parce que Je t’ai dit : Il vous faut tous naître de nouveau.” Jn 3.7

“L’évangélisation n’est plus à la mode ! Le prosélytisme est une atteinte à la liberté !” Ce sont- là deux déclarations qui paralysent les Églises et les chrétiens dans leurs rayonnements et leurs témoignages. La société laïque pense s’en sortir et faire des progrès sans les béquilles que sont, selon elle, les religions, et notamment le christianisme. Mais il faut que nous, chrétiens, refusions ces raisonnements fallacieux et trompeurs. Le monde ne fera jamais d’avancées déterminantes sans la prise en compte réelle du message de l’Évangile. Il pense évoluer dans le bon sens à coup de lois, d’éducation, de formation, de découvertes, mais tant que le cœur de l’homme demeure ce qu’il est, il ne fera pas reculer les perversions du mal dans la société, la-quelle manque d’amour, de justice et de bienveillance pour tous. Les idolâtries, voire les superstitions et le paganisme ancien dont nous pensions nous être affranchis dans notre modernité, sont de plus en plus présentes au quotidien. Il est impossible de devenir meilleur sans un ébranlement de notre vie par le Prince de la Vie, une conversion à Dieu. Pareil propos heurte aujourd’hui, mais il est comme la vérité biblique : qu’on l’accepte ou pas, elle reste vérité. On peut espérer, par la bonne volonté et par une philosophie humaniste et altruiste, améliorer la vie des hommes, et leurs relations en société. Ceux qui œuvrent dans ce sens font bien ; mais améliorer la vie n’est pas la sauver, même si ce n’est déjà pas si mal. C’est un leurre de penser que la conversion n’est pas nécessaire. S’approcher de Dieu est sympathique, mais il faut Le rencontrer et vivre de Lui pour devenir enfin la personne idéale dans un monde qui ne l’est pas. On ne peut faire l’économie du sacrifice de Jésus pour être sauvé. Ou alors, la mort du Christ en croix ne servirait à rien, et le plus grand des dons serait inutile ! La conversion n’est pas une option. Il faut en être convaincu. Examinons-nous et prions pour nos contemporains.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email