Frappé par la lumière du Christ

Avec musique
Sans musique

“Il m’est apparu à moi, comme à l’avorton ; car je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d’être appelé apôtre, parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu.” 1 Co 15.8

Il vous est sans doute arrivé de penser, en voyant telle ou telle personne, qu’elle ne pourra jamais se convertir à Dieu et devenir votre frère en la foi. Et ce, pour toute sorte de raisons humainement acceptables. Il semble y avoir un fossé trop grand entre cet individu et Dieu. Le Nouveau Testament nous présente un tel homme. Il s’agit de Saul de Tarse. Voilà un personnage dont on se demande ce qui pourrait le rapprocher de Jésus. Peu d’hommes ont été si peu préparés à se convertir. Pour que ce fanatique amorce un début de mutation, il aurait fallu qu’il accepte de voir Jésus autrement que l’image qu’il s’en fait ; qu’il entrevoit comme possible qu’un homme d’une région à la triste renommée, tombé en disgrâce jusqu’à être humilié sur une croix, puisse brusquement trouver, retrouver la dignité et la gloire dont on dit le Messie revêtu. Pareille imagination n’est pas évidente. Comment Saul pouvait-il faire un tel chemin ? La repentance, la foi et le don de soi ne peuvent venir qu’à partir du moment où l’on perçoit que Jésus est bien le Messie. C’est la condition pour que la conversion soit possible. Il est donc facile de noter la difficulté. Eugène de Faye, théologien français (1917) écrivait : “Il fallait un incident imprévu, exceptionnel, qui eût pour effet de mettre Jésus-Christ en pleine lumière, et de dissiper le tragique malentendu qui faisait de Saul son adversaire, d’autant plus violent qu’il était sincère. C’est ce qui s’est produit. Paul a toujours conservé le sentiment très net que rien n’avait préparé sa conversion, qu’elle était une sorte de paradoxe et que violence lui avait été faite. Lui-même l’a déclaré en termes dont le réalisme souligne la force : “Il m’est apparu, à moi, comme à l’avorton.” Lorsque vous aurez devant vous une personne qui, selon vos critères, est à mille lieues de se convertir tant elle semble éloignée de toute démarche spirituelle, pensez à Saul de Tarse devenu l’apôtre Paul !

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email