Reconstruction (3)

Avec musique
Sans musique

“Jusqu’à l’accomplissement de Sa prédiction, la parole du Seigneur l’éprouva.” Ps 105. 19

Dieu sait où vous êtes et où Il veut vous mener. Mais parfois Il doit vous faire toucher le fond avant de vous faire accéder aux sommets. Joseph dut passer par la case prison, avant d’arriver à la case trône ! Le plus dur est de souvenir, quand on touche le fond, que la reconstruction est possible avec Dieu. Imaginez ce qu’a ressenti le prophète Jérémie quand les hommes de main du roi le jetèrent dans une citerne au fond couvert de boue (Je 38. 6) ! Pourtant Dieu avait promis de le protéger : “Je te délivrerai de la main des mauvais, Je te libérerai de la main des brutes” (Je 15. 21). Certes ni Joseph, ni Jérémie n’oublièrent les épreuves qu’ils traversèrent. Nul doute que leur corps garda les marques des blessures dont ils avaient souffert, les coups de fouet sur le dos du premier ou les déchirures des cordes sur la peau du second. Vos blessures ne s’effaceront pas miraculeusement. Si le corps de Jésus montrera pendant toute l’éternité les souffrances subies ici-bas, pourquoi le nôtre serait-il affranchi des marques des épreuves que nous aurons traversées en gardant la foi ? Le parcours de Joseph semblait aller de déception en déception. Mais il maintint sa confiance en Dieu. Il avait des leçons à apprendre, et il fit preuve de patience. Il savait que Dieu éventuellement accomplirait la promesse des deux visions qu’il avait eues des années auparavant (Gn 37. 5-11). Treize ans après son arrivée en Egypte comme esclave, le voici enfin assis sur un trône, avec ses frères se prosternant devant lui. Les promesses divines s’accomplissent toujours, car Dieu est fidèle. Vous n’oublierez pas ce que vous avez dû traverser, certes, mais l’important est que la reconstruction s’achèvera un jour et que les blessures sembleront alors peu importantes.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email