La quête de Dieu

Avec musique
Sans musique

“L’homme et sa femme allèrent se cacher parmi les arbres du jardin pour ne pas être vus par le Seigneur Dieu. Le Seigneur Dieu appela l’homme ; Il lui dit : Où es-tu ?” Gn 3. 8-9

Ève partage le fruit défendu avec Adam et ils en mangent. Cet acte, si simple, si facilement accompli, est le facteur déclenchant de la terrible fracture qui met aussitôt en danger de mort éternelle l’humanité tout entière, alors qu’elle n’existe même pas encore. Dès que le fruit est mangé, il se passe quelque chose dans la conscience du premier couple. Il mesure, à retardement, l’erreur ; il a peur et chacun des partenaires se cache de l’autre, en couvrant sa nudité. Puis, ils se cachent de Dieu. Le soir vient, dit la Bible, et la nuit se dessine. La symbolique est au rendez-vous. De même qu’au moment où Judas quitte le dernier repas du Seigneur pour le trahir, Jean signale “il était nuit” (Jn 13.30), ici la lumière du jour vacille et l’humanité entre dans les ténèbres. Mais voilà que Dieu arrive au Jardin. Il ne peut ignorer ce qui s’est passé, mais Il interpelle le couple pour l’obliger à formuler les derniers événements. Tout est dans la question : “Où es-tu ?” qui pourrait être traduite, selon l’expression hébraïque par “Où en es-tu ?” Et c’est ainsi qu’Adam explique la situation. La première chose à retenir de cet épisode biblique originel, c’est la sollicitude de Dieu. Alors que l’homme, conscient de ses erreurs, se terre dans la peur et la culpabilité qui l’éloignent encore plus de Dieu, Dieu vient, s’approche et rétablit le dialogue, non pas avec un “Qu’est-ce que tu as encore fait ?” mais par un” Où es-tu ? Sors de ta cachette inutile et explique-Moi !” Dieu ne laisse pas Adam dans son coin sombre ; Il souhaite que les liens, sans doute en danger, soient retissés. La Bible nous dit ainsi que Dieu cherche l’homme avant même que l’homme cherche Dieu. Cette sollicitude est une nouvelle preuve de Son amour pour chacun de nous.

Bible 1 an :
Ap 3-4
Bible 2 ans :
Mt 22

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email