La persécution s’intensifie en Chine

Récemment le gouvernement chinois a décidé d’accroître la persécution contre les chrétiens dans un effort d’éradiquer le christianisme de son territoire. Dans la période précédent Noël les autorités locales et régionales ont reçu l’ordre d’interdire les rencontres et événements célébrant la fête de Noël, prétendant que c’était une fête décadente venue des pays de l’Ouest et que chanter des chants de Noël ou célébrer d’une manière ou d’une autre la naissance du Christ constituaient un “opium spirituel” pour les membres du Parti Communiste Chinois.

En 2017 Président Xi Jinping avait lancé une offensive ouverte contre le christianisme en déclarant au Congrès du Parti Communiste que l’exécutif souhaitait accélérer la “sinisation” du pays, en d’autres termes encourager par tous les moyens et projets le développement de la culture chinoise à l’exclusion de toute influence étrangère.

En 2018 de nombreuses autorités régionales interdirent aux magasins et aux églises d’arborer des décorations de Noël. Les membres d’églises chrétiennes furent prévenus qu’ils ne devaient en aucun cas organiser des événements publics annonçant Noël.

Puis certaines autorités prirent l’initiative de démolir les croix qui surmontaient les flèches et clochers d’églises et de les remplacer par l’étoile à 5 branches qui apparaît sur le drapeau national. Récemment les distributeurs de littérature chrétienne se sont vus menacés de lourdes amendes, ou de peines de prison, s’ils continuaient à vendre des livres chrétiens ou même permettaient à leurs clients de photocopier certains documents chrétiens. De nombreuses librairies ont été ainsi fermées.

Des dizaines de milliers de pasteurs d’églises non-officielles et d’évangélistes sont entrés en clandestinité, déconnectant leurs ordinateurs ou leurs téléphones afin d’éviter que les autorités ne les retrouvent ou tracent leurs mouvements quotidiens. Certains ont même détruit les puces électroniques de leurs papiers d’identité afin d’échapper au contrôle incessant des autorités et en particulier du bureau des affaires religieuses. Selon Asia Harvest, une œuvre missionnaire, il est impossible de prendre l’avion ou le train, d’ouvrir un compte bancaire, d’obtenir un emploi ou de louer un appartement sans l’usage d’une carte d’identité contenant une puce électronique grâce à laquelle le gouvernement peut contrôler les allées et venues de tout individu.

Le Parti Communiste Chinois semble vouloir lancer un assaut final afin d’éradiquer une fois pour toutes la foi chrétienne de son pays. Dans son désir de détruire le témoignage biblique, le régime est allé jusqu’à publier un livre, utilisé dans les écoles chinoises, qui falsifie les textes bibliques. Par exemple le texte de Jean 8. 3-11, qui raconte la rencontre entre la femme adultère et Jésus a été réécrit ainsi : “la foule voulait lapider la femme afin d’obéir à la loi sur l’adultère. Mais Jésus déclara : “Que celui qui n’a jamais péché lance la première pierre.” Après avoir entendu cela les personnes présentes disparurent l’une après l’autre. Quand il fut seul avec elle Jésus ramassa des pierres et entreprit de lapider la femme en déclarant : “Moi aussi je suis un pécheur, mais si la loi devait être appliquée seulement par des hommes sans faute, la loi serait vite morte !”

La distribution de Bibles est extrêmement contrôlée, et certains librairies chrétiennes ont été obligées de fermer et leurs gérants emprisonnés. En septembre 2020 l’un d’eux a été condamné à 7 ans de prison et à une amende considérable pour avoir “pratiqué des opérations commerciales illégales” selon le régime, en d’autres termes pour avoir vendu des Bibles. Bien des églises ont été démolies, les autorités prétextant des constructions illégales sans permis de construire. Malgré tout Asia Harvest a distribué davantage de Bibles en 2020 qu’auparavant, et l’église continue de grandir sous la persécution. Selon l’Alliance Evangélique Internationale la communauté protestante comptait environ 1,3 million de membres en 1949, mais compte aujourd’hui plus de 81 millions ! La communauté catholique est passée de 3 millions à 12 millions pendant la même période. Portes Ouvertes place la Chine en position 23 de sa liste des pays où les chrétiens sont les plus persécutés dans le monde.

Continuons à prier pour nos frères et nos sœurs qui souffrent de persécutions dans ce pays.

Bible 1 an :
Bible 2 ans :

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email