Vous ne savez pas !

“Jésus appela les disciples et dit : Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n’en sera pas de même au milieu de vous.” Mt 20

Jacques et Jean, fils de Zébédée sont cousins de Jésus en plus d’être du cercle rapproché des disciples. Leur mère, Salomé, n’est autre que la sœur de Marie. Les Evangiles parlent d’eux en nommant toujours Jacques en premier, ce qui semble dire qu’il était l’aîné de la fratrie. Les mêmes textes associent Pierre aux deux frères en un trio particulièrement proche de Jésus. Ces trois disciples vivent des événements dont les autres sont privés comme la transfiguration, la guérison de la fille de Jaïrus et le moment si douloureux au Jardin de Gethsémané où ils sont invités à veiller et à prier, sans y parvenir d’ailleurs. Avec le tempérament fougueux de Pierre et celui de Jacques et Jean que Jésus surnomme les “fils du tonnerre”, on peut imaginer que le trio était dynamique, voire dynamite. D’ailleurs, ce sont les fils du tonnerre qui réclament la foudre sur le village samaritain qui ne les a pas accueillis (Luc 9. 54…) ! Il est tentant, pour qui se sent proche du Seigneur de se montrer fan jusqu’à en être fanatique, et donc violent. Cette attitude met Jésus en colère : “Vous ne savez pas de quel esprit vous êtes animés !” Le reproche est sévère, mais ce n’est pas le seul que les frangins reçoivent. Un jour, c’est leur mère qui intervient auprès du maître et demande pour eux qu’ils soient de part et d’autre du Christ lorsqu’Il sera dans Sa gloire. Jésus s’indigne : “Vous ne savez pas ce que vous demandez !” C’est alors qu’Il évoque Sa mort violente que Ses disciples risquent fort de connaître à leur tour. De fait, Jacques sera le premier des Douze à mourir en martyr, en 44, sur ordre d’Hérode Agrippa. Les frères avaient demandé : “Veux-tu que nous ordonnions que la foudre frappe… ?” Salomé avait dit : “Ordonne que mes fils soient bien placés…” Ce n’est pas parce que l’on connait bien le Seigneur, jusqu’à être dans Son cercle intime, que l’on peut se permettre de faire pression sur Lui. Veillons à ce que nos prières n’aient jamais pareil ton !

Bible 1 an :
Ex 8-10
Bible 2 ans :
Lv 15 & Rt 4

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email