Appelé à l’obéissance

“… nous obéissons à Ses commandements et nous faisons ce qui Lui plaît…” 1 Jn 3. 22

Jean nous invite a faire preuve d’assurance devant Dieu, si nous gardons Ses commandements : avoir foi en Jésus-Christ, nous aimer les uns les autres et si nous Lui obéissons sans discuter Sa volonté. Le croyant que Dieu appelle se considère avant tout comme un serviteur aux ordres de son maître, obéissant plutôt qu’ambitieux, engagé plutôt que compétitif, soucieux avant tout de Lui plaire. W.E. Sangster était un prédicateur méthodiste et écrivain bien connu en Grande-Bretagne au milieu du XXème siècle. Un jour, alors qu’il se trouvait dans l’Etat du Texas, aux Etats-Unis, il remarqua un serrement dans sa gorge et de la difficulté à bouger l’une de ses jambes. Quand il consulta son médecin puis un spécialiste, le diagnostic tomba : il souffrait d’un début d’atrophie des muscles, une maladie neurologique dégénérative incurable, qui aboutirait peu à peu à une paralysie quasi totale, avant sa mort. Peu enclin à se lamenter sur son sort, Sangster se jeta à corps perdu dans ses travaux d’écriture et passa davantage de temps en prière : “Seigneur, permets-moi de continuer à me battre au cœur de la bataille, même si je ne peux plus être le général à la tête de l’armée.” Il continua à écrire et à organiser des groupes de prière à travers l’Angleterre. Si des gens venaient lui apporter quelques paroles pleines de compassion ou de pitié, il répondait généralement: “Je n’entre que maintenant dans l’école maternelle de la souffrance !” Il perdit peu à peu l’usage de ses jambes, puis sa voix. Mais il pouvait encore tenir un stylo entre les doigts et ne cessa d’écrire, même si son écriture était devenue un peu chaotique. Le matin de Pâques, peu avant sa mort, il écrivit à sa fille : “Il est dur de se réveiller un dimanche de Pâques sans voix pour crier : “Il est ressuscité !”, mais à vrai dire il serait encore plus terrible d’avoir de la voix et ne pas vouloir le crier !”Après deux ans d’intenses souffrances qu’il subit avec un immense courage, il s’éteignit en janvier 1960, ayant, jusqu’au bout “obéi aux commandements de son Maître et cherché à Lui plaire.”

Bible 1 an :
Lv 19-21 & Jn 4
Bible 2 ans :
Es 11,12

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email