Il était une fois un juge nommé Gédéon

“Tu ne te fabriqueras aucune idole…” Ex 20. 4

Vous connaissez le chef de guerre, le “valeureux guerrier”, qui délivra le peuple d’Israël de l’oppression des Madianites, avec seulement 300 hommes, des torches et des cruches brisées. Activez le bouton d’avance rapide pour arriver à la fin de la vie de Gédéon, le désormais vénérable juge du peuple d’Israël. Il reçoit un jour la visite des officiels d’Israël qui viennent lui proposer de devenir roi, et sa descendance après lui. Mais il sait très bien que le seul roi d’Israël est Dieu, l’Eternel, aussi à l’instar du prophète Samuel plus tard, il décline l’invitation : “Je ne serai pas votre maître, ni moi ni mon fils ; c’est le Seigneur (YHWH) qui sera votre maître” (Jg 8. 23). Si on considère l’histoire du peuple d’Israël, il est évident que la plupart des rois furent cause de troubles. La réponse de Gédéon démontre une étonnante vision prophétique et beaucoup de sagesse. Mais, comme le dit Frederick Buchner, “la meilleure décision prise par le juge Gédéon, et sa pire erreur eurent lieu à quelques minutes d’intervalle !” A peine Gédéon a-t-il rejeté l’offre des hommes d’Ephraïm qu’il leur demande une faveur : “donnez-moi chacun un anneau de votre butin. Les ennemis avaient en effet des anneaux d’or, car ils étaient Ismaélites.” Ils acceptèrent sur-le-champ et après avoir posé un manteau sur le sol, ils y jetèrent un anneau d’or. Gédéon exigea aussi d’autres ornements, pendentifs, croissants… qu’il fit fondre afin d’en faire un “éphod”, une sorte d’objet d’art, ou une idole plaquée or. Ce faisant, Gédéon enfreignait le second des Dix Commandements (Ex 20. 4). Peut-être s’imaginait-il que cet “éphod” rappellerait au peuple d’Israël qui était leur véritable roi. Mais Dieu préfère l’obéissance plus que toute autre chose. Cette anecdote de la vie de Gédéon nous donne une leçon quant à notre attitude devant Dieu. Humilité et obéissance vont de pair et ne doivent pas être dissociées. Souvenez-vous du moment où David envisage devant le prophète Nathan la construction d’un Temple à la gloire de Dieu. Nathan pense que c’est une bonne idée. L’intention de David était bonne, mais tel n’était pas le plan de Dieu (2 S 7. 1-7). David eut la sagesse de se plier à Sa volonté et nous ferions bien de suivre son exemple !

Bible 1 an :
Dt 23-24
Bible 2 ans :
Dt 9 & Ps 79

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email