Le comble de la sollicitude

“Jésus vit Sa mère et, auprès d’elle, le disciple qu’Il aimait. Il dit à Sa mère : “Voici ton fils”. Puis Il dit au disciple: “Voici ta mère.” Et dès ce moment, le disciple la prit chez lui.” Jn 19. 26

Depuis la croix où Il agonise, Jésus repère Sa mère. Aussitôt, Il interpelle Jean, lui aussi présent, le disciple fidèle qu’Il aimait, pour lui confier Marie. Il y a, dans ce geste, une sollicitude incommensurable. En effet, quelle souffrance pour une mère que de voir mourir son fils, et dans de pareilles conditions ! Le désir de Jésus est que Jean emmène sa mère loin, pour lui épargner ce terrible spectacle. “Aussitôt, Jean la prit dans sa maison.” L’attitude de Jésus, au cœur du drame personnel, horriblement douloureux physiquement et psychologiquement, est encore remarquable. Celui qui souffre est souvent en colère contre le monde entier et il n’est pas capable de saisir la souffrance des autres. Il est l’épicentre de lui-même, et s’indigne parce que personne ne peut ressentir ce qu’il ressent. Or, Jésus fait taire Ses souffrances pour se soucier de celles des autres. Des amis vont visiter Job malade pour essayer de le soulager, mais ici, c’est Job qui visite ses amis ; c’est Jésus le supplicié qui vient au secours de ceux qui sont témoins de Son supplice. Il arrive que des malades avouent qu’en plus de devoir porter leurs propres maux, ils doivent aussi porter la peine de leur entourage, se sentant coupables de faire souffrir en imposant leurs souffrances. Ce dont Jésus témoigne, encore et encore, c’est le souci de l’autre, lequel est toujours plus grand que Ses propres douleurs. Il nous sera très difficile, au cœur de la tourmente, d’avoir de la considération et de l’attention pour les autres ; nous sommes souvent et naturellement égoïstes, à plus forte raison lorsque nous souffrons ! C’est pourquoi nous devons nous laisser surprendre, jusqu’à l’extase, de l’attitude admirable et aimante de Jésus. Quel merveilleux Seigneur Il est pour nous !

Bible 1 an :
Ps 41-44
Bible 2 ans :
Dt 32 & Jn 17

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email