Le Seigneur veut-Il votre bonheur ?

“Heureux l’homme qui ne prend pas le parti des méchants… mais qui se plaît à la loi du Seigneur et récite sa loi jour et nuit !” Ps 1. 1

Certains croyants parlent si souvent de sainteté et de la nécessité d’obéir à de nombreuses règles afin de plaire à Dieu que l’on peut s’imaginer que Celui-ci fronce les sourcils dès qu’un de Ses enfants aspire au bonheur ici-bas. Certes notre marche avec le Seigneur passe par une attitude de repentance devant Lui quand nous considérons le poids des péchés que nous avons commis et continuons de commettre tant que nos pieds foulent cette terre. Pourtant la Bible compte des centaines d’expressions qui portent l’idée de bonheur. Le mot grec makarios – traduit pas heureux tout au long du texte dit “des béatitudes” signifie à la fois “être fortuné, chanceux”, et “être riche”. Quand Jésus déclare : “Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux” (Mt 5. 3), c’est comme s’Il affirmait : “Ceux qui sont pauvres et humbles, les petites gens, sont en fait fortunés, riches car ils entreront dans le Royaume des cieux !” Ce n’est pas un hasard si Jésus répète l’expression “heureux celui…” tout au long des béatitudes. Admettons-le, nous pensons à la sainteté, mais désirons le bonheur ! Dieu comprend notre nature humaine, puisqu’Il nous a créés ainsi. Esaïe s’est écrié : “Qu’il est beau de voir venir, franchissant les montagnes, un porteur de bonne nouvelle ! Il annonce la paix, le bonheur et le salut…” (Es 52. 7). Que notre culture ait détourné le sens de bien des mots qu’utilise la Bible ne doit pas nous pousser à les rejeter. David n’avait pas peur de danser devant l’Arche pour exprimer son bonheur de voir la “présence” de son Dieu entrer dans Jérusalem. Considérez ces versets : “Rentrez chez vous, prenez un bon repas, buvez d’excellentes boissons, et partagez avec ceux qui n’ont rien de prêt, car ce jour appartient à notre Seigneur. Ne soyez pas dans la tristesse ! La joie qui vient du Seigneur vous donnera la force” (Ne 8. 10) ; “Réjouissez-vous de ce que vos noms soient inscrits dans les cieux” (Lc 10. 20) ; “Que Dieu, la source de l’espérance, vous remplisse d’une joie et d’une paix parfaites par votre foi en Lui” (Rm 15. 13). Oui, le Seigneur veut votre bonheur !

Bible 1 an :
1 S 23-24
Bible 2 ans :
Ez 31-32

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email