Nous sommes tous des handicapés… (2)

“Ma grâce te suffit ; Ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse.’ Aussi mettrai-je ma fierté bien plutôt dans mes faiblesses, afin que repose sur moi la puissance du Christ.” 2 Co 12. 9

Quand nous parlons de “handicaps” en tant que croyants, nous pensons surtout aux personnes dans la Bible qui souffraient de problèmes physiques ou mentaux et qui étaient susceptibles d’être guéries par Jésus. Des aveugles, des sourds, des paralysés, et même des fous furieux se retrouvaient sur le chemin du Christ, espérant qu’Il les délivrerait de leur handicap. Pour eux qui vivaient au sein d’une société où les soins médicaux étaient peu disponibles, une délivrance miraculeuse représentait tout leur espoir. Remarquez que Jésus, quand Il les rencontrait, ne les traitait pas vraiment comme des handicapés. Il voyait en eux des hommes et des femmes devant faire face à un choix crucial : celui de leur attitude face à leur handicap. Par exemple, Il leur demandait : “ “Que veux-tu que Je fasse pour toi ?” (Mc 10. 51) ou “Est– ce que tu veux guérir ?” (Jn 5. 6). Il considérait aussi leurs besoins spirituels supérieurs à leurs besoins physiques et répondait en conséquence : “Ta foi t’a guéri” (Mc 10. 52). Quel que soit votre handicap, Sa grâce vous suffit pour surmonter les plus sévères difficultés. Voyez les choses sous un angle différent : vous n’êtes à Ses yeux en rien différent de ceux qui ne souffrent pas de votre handicap. L’Eglise a besoin de vous tout autant que les autres non handicapés. Car ne sommes-nous pas tous des handicapés ? Nous avons tous un passé susceptible d’entraver notre marche, des blessures qui ne cicatrisent pas et qui nous éloignent de notre plein potentiel. Joni Ereakson Tada a dit un jour : “Le but central de mon existence est de voir le milliard de personnes handicapées dans le monde accueillies à bras ouverts dans l’Eglise de Christ, et encouragées à s’y affirmer.” L’important n’est pas ce que les autres peuvent accomplir, mais ce que Dieu peut accomplir à travers chacun d’entre nous. Faites vôtre l’exhortation de St François d’Assise : “Commencez par accomplir ce qui est nécessaire, puis concentrez vos efforts sur ce qui est possible, et soudain vous découvrirez que vous pouvez accomplir l’impossible.” Avec Christ à vos côtés, rien n’est impossible !

Bible 1 an :
Ne 5-6 & Ac 24
Bible 2 ans :
2 Ch 29-30

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email