Savez-vous ce qui se vend bien ?

“Un autre Jésus… un esprit différent… un Evangile différent…” 2 Co 11. 4

Dans une ancienne bande dessinée de Peanuts, on voit des enfants, le jour de la rentrée des classes, en train d’écrire une rédaction sur le thème de la rentrée scolaire. Lucy écrit ces lignes : “Les vacances, c’est bien, mais retourner à l’école c’est encore mieux. Rien n’est plus satisfaisant, plus motivant que l’instruction, et c’est avec la plus grande impatience que j’attends d’accroître mes connaissances tout au long de cette nouvelle année.” L’instituteur est aux anges et fait beaucoup de compliments à Lucy. Dans le dernier dessin cependant, on voit Lucy se pencher vers son voisin, Charlie Brown, pour lui murmurer : “Au bout d’un moment, on finit par savoir ce qui se vend bien !” La tentation de prêcher ce qui “se vend bien” est constamment devant nous. Paul avertit l’Eglise de Corinthe de se méfier de qui-conque leur prêcherait “un autre Jésus… un Esprit différent… ou un Evangile différent.” Comme Jonas, nous sommes appelés à prêcher à des gens qui préféreraient entendre quelque chose de totalement différent. Jonas eut beau partir dans la direction opposée de Ninive, il perdit son temps à croire qu’il pourrait échapper à la volonté divine. Et la même chose risque de nous arriver ! “Le Seigneur fit souffler un vent si violent sur la mer… que le navire était sur le point de se briser (Jon 1. 4). Si cela s’avère nécessaire, Dieu n’hésitera pas à briser nos plans pour nous forcer à aller là où Il a besoin de nous, et à annoncer ce qu’Il veut que nous annoncions. Un pasteur a reconnu un jour que son message attirait certes de grandes foules, sans pour autant en faire des disciples de Christ, aussi décida-t-il qu’il était temps de changer de tactique. La première chose que Dieu ordonna à Jonas de dire à son arrivée à Ninive, c’était un simple : “Repentez-vous !” L’Evangile agit sur deux niveaux : il réconforte les affligés tout en fustigeant ceux qui sont à l’aise dans leur petit confort. La vérité qui nous rend libres, avant de nous réconforter, doit d’abord nous châtier et nous discipliner. Car Dieu ne recherche pas notre confort ; Il veut avant tout produire en nous un caractère identique à celui de Christ, afin que le monde soit attiré à Lui.

Bible 1 an :
Nb 25-26 & Jn 19
Bible 2 ans :
Ex 2 & Lc 7

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email