Le sexe selon Dieu (1)

“Que chaque homme ait sa femme, et chaque femme son mari. Que le mari remplisse ses devoirs envers sa femme, et que la femme fasse de même envers son mari.” 1 Co 7. 2-3

Dieu a planifié les relations sexuelles non pas entre n’importe quel homme et n’importe quelle femme, mais entre un homme et une femme mariés. En créant le sexe Dieu a établi des limites précises que nous ne devons pas franchir sous peine de graves conséquences. Un auteur a comparé le sexe à un train : tout se passe bien tant que le train reste sur ses rails, mais tout tourne à la tragédie lorsqu’il déraille. Le train du sexe doit courir entre les rails du mariage. Une seule personne a des droits sur une femme : son mari. Une seule personne a des droits sur un homme : sa femme. Tout autre relation sexuelle s’appelle de la luxure ou de la fornication selon Dieu et Son jugement tomber a un jour (He 13.4). Notre société dépense des sommes immenses pour trouver un vaccin contre le Sida ou fournir des médicaments à ceux qui en souffrent, ainsi qu’à éduquer les jeunes générations à se protéger contre cette maladie en se servant de préservatifs, alors que Dieu a une solution bien plus simple et gratuite. Elle se résume à une courte formule : virginité avant le mariage, et monogamie après! Si vous êtes encore libre, réservez votre désir et vos affections à celui ou celle que Dieu choisira pour vous, dans le cadre du mariage. Si vous êtes déjà marié(e), réservez votre attention à votre partenaire au sein de votre couple. La Bible explique que l’homme a des devoirs envers sa femme et la femme envers son mari. Vous avez le devoir de prouver chaque jour votre affection à votre compagnon/compagne. C’est une dette qui durera toute votre vie. L’apôtre continue : “Ce n’est pas la femme qui a autorité sur son propre corps, c’est son mari ; de même, ce n’est pas le mari qui a autorité sur son propre corps, c’est sa femme. Ne vous privez pas l’un de l’autre…” (v. 4-5). Dans le mariage, chacun gagne quelque chose: le corps de l’autre, et chacun perd quelque chose, son propre corps ! Un dernier détail : le sexe au sein du mariage n’est pas seulement une source de plaisir, ou le symbole de la procréation, mais avant tout un cadeau divin de communication. “L’homme connut Eve sa femme” (Gn 4. 1). Le sexe au sein du marriage est la forme la plus intime de communication connue entre les humains !

Bible 1 an :
Jg 13-14
Bible 2 ans :
Est 8 & Ac 17

Partager :

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email