Oser l’évangélisation

Si j’annonce l’Évangile, ce n’est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m’en est imposée, et malheur à moi si je ne l’annonce pas !” 1 Co 9. 16

Quelque temps après la Pentecôte, les disciples multiplient les appels à la conversion et leurs messages s’accompagnent de miracles, notamment de guérisons. Le succès ne peut qu’être au rendez-vous tant l’impact de la Parole est spectaculaire. Au chapitre 5 du livre des Actes, on peut lire que “la multitude accourait de toutes les villes voisines de Jérusalem, et beaucoup de gens étaient guéris, sauvés.” Du coup, les religieux jaloux d’un tel succès, jettent en prison Pierre et Jean, les leaders du mouvement évangélique qui s’étend. Or, l’ange du Seigneur intervient et les disciples sont miraculeusement libérés. Ils reçoivent alors une consigne qui n’est pas de fuir les menaces, ni de se cacher “en attendant que cela passe”. L’ange déclare : “Retournez dans le Temple et dites au peuple toutes les paroles de vie.” Malgré l’opposition, la mission est de proclamer l’Évangile, même là où il est refusé. Celui qui fait sortir de prison manifeste aussi le soutien accordé aux disciples pourtant menacés par le parti des religieux. Au-delà de la consigne, il y a cette réalité qui pousse à oser proclamer la Bonne Nouvelle : il s’agit des “paroles de vie”. De la vraie vie, de celle qui donne sens et qui se prolonge jusque dans l’éternité. Ce n’est donc pas seulement un beau message qui stimule l’intelligence et influence un comportement, même meilleur ! Il s’agit d’un message de vie. C’est dire que sans ce message, sans l’adhésion au Christ, nous sommes et restons morts. De façon presque brutale, Paul redit cette vérité aux Éphésiens : “Vous étiez morts du fait de vos fautes, des péchés auxquels vous vous adonniez… mais Dieu vous a rendus vivants avec le Christ” (Ep 2. 5). Ce passage de la mort à la vie est tellement important que les apôtres qui en ont fait l’expérience sont prêts à tout subir pour faire connaître cette vérité à ceux qui sont encore morts. Cet exemple doit nous stimuler aujourd’hui encore.

Bible 1 an :
Ez 46-48 & He 10
Bible 2 ans :
1 S 23-24

Partager :

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email