Une foi ferme mais flexible !

“Elle n’est pas tombée, car elle était fondée sur le roc…” Mt 7. 24-27

Jésus a illustré le besoin de fondations solides si nous voulons voir notre foi survivre aux tempêtes de la vie, en comparant un homme sage qui construit sa maison sur un rocher à un fou qui au contraire préfère bâtir la sienne sur du sable. La tempête teste ensuite la solidité des deux maisons. Maintenons parlons de gratte-ciel ! Ceux-ci s’élèvent bien plus haut qu’une maison ordinaire. Comment les rendre résistants aux vents des ouragans ? En les rendant flexibles. La tour Eiffel, c’est bien connu, peut résister aux tempêtes car ses bases ne sont pas fixes mais oscillent sur des vérins. Les gratte-ciel les plus élevés sont caractérisés à la fois par leur structure flexible et leurs fondations profondes et solides. Notre foi doit, de même, s’appuyer sur des fondations à toute épreuve, tout en maintenant un certain degré de flexibilité pour ne pas se briser sur les écueils de la vie. Si les palmiers résistent aux ouragans, c’est parce qu’ils plient sous les rafales, leurs racines bien ancrées dans le sol, puis se relèvent quand le vent tombe tandis que d’autres arbres, apparemment plus solides, cassent et s’écroulent dans les tempêtes. Il est surprenant de voir parfois certains croyants, inflexibles dans leur théologie, pointilleux dans leurs principes, soucieux de leur intégrité morale, trébucher quand leur foi soudain chancelle et doute. Consolidez votre foi en analysant les Ecritures, en répertoriant les promesses de Dieu. Souvenez-vous que vous ne découvrirez pas toutes les réponses à vos questions, ce côté-ci de l’éternité. Accrochez-vous plutôt à la certitude que Dieu sait tout, qu’Il a toutes les réponses et, comme le disait Pierre : “Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as des paroles de vie éternelle… nous savons que c’est Toi qui es le Saint de Dieu” (Jn 6. 68-69).

Bible 1 an :
Am 4-6 & Jc 5
Bible 2 ans :
2 S 7-8

Partager :

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email