13 novembre 2023

  • 13/11/23

    Deuxième année : Ps 127 & Mc 4

    Ajouter comme favoris (0)
    ClosePlease loginn

    No account yet? Register


  • 13/11/23

    Ez 37-39 & He 7

    Ajouter comme favoris (0)
    ClosePlease loginn

    No account yet? Register


  • Votre cœur reflète-t-il celui de Dieu ?

    “Je savais que tu es un Dieu bienveillant et plein de tendresse, lent à la colère et d’une immense bonté, toujours prêt à revenir sur tes menaces.” Jon 4. 2

    Pourquoi le prophète Jonas s’enfuit-il loin de Dieu au lieu d’aller prêcher la repentance aux gens de Ninive ? Tout simplement parce que son cœur ne reflétait pas celui de Dieu. Alors que Dieu voulait donner une seconde chance aux habitants de cette ville lointaine, Jonas préférait ne pas s’associer à l’œuvre divine. Le plus triste dans l’histoire de Jonas c’est qu’après avoir bénéficié de la grâce de Dieu qui lui permit de survivre à sa dure expérience, et après avoir enfin obéi à l’appel de Dieu de se rendre à Ninive, le prophète ne put s’empêcher d’exprimer sa colère à Dieu qui faisait preuve de compassion envers les habitants repentants de la grande ville. Ecoutez son dialogue avec Dieu : “Jonas prit très mal la chose et se mit en colère… “Ah, Seigneur, voilà bien ce que je craignais lorsque j’étais encore dans mon pays et c’est pourquoi j’ai fui vers Tarsis. Je savais que Tu es un Dieu bienveillant et plein de tendresse, lent à la colère et d’une immense bonté, toujours prêt à revenir sur Tes menaces… Dieu lui demanda : “As-tu raison d’être en colère…” Jonas répondit : “Oui, j’ai de bonnes raisons d’être en colère au point de désirer mourir.” Les derniers versets du livre de Jonas montrent combien le cœur du prophète était éloigné de celui de Dieu : “Le Seigneur reprit : “Écoute, cette plante ne t’a donné aucun travail… Elle a grandi en une nuit et elle a disparu la nuit suivante. Pourtant tu en as pitié. Et tu voudrais que Moi, je n’aie pas pitié de Ninive, la grande ville, où il y a plus de 120 000 êtres humains qui ignorent ce qui est bon ou mauvais… ?”(Jon 4. 9-11). Avant de critiquer Jonas, réfléchissons à la disposition de notre propre cœur. Ne sommes-nous pas parfois un peu trop complaisants et prêts à agir comme Jonas. Mais Dieu sait que pour refléter Son cœur nous avons besoin d’une transplantation cardiaque. Nous avons besoin d’un cœur nouveau formé à l’image de celui de Dieu, afin de ressentir et d’exprimer la compassion divine pour les autres humains. Prions-Le de nous l’accorder !

    Ajouter comme favoris (1)
    ClosePlease loginn

    No account yet? Register