A propos de la famille de Dieu

“Son dessein a toujours été de nous adopter dans Sa propre famille.” Ep 1. 5

Peut-être ne ressentez-vous aucune affinité envers celui qui est assis à côté de vous à l’église! Il se peut qu’il ne vous aime pas beaucoup non plus ! Mais puisque Dieu nous aime, nous faisons tous partie de la même famille. Les Ecritures parlent de nous comme si nous étions un poème composé par le Créateur: “Nous sommes Son ouvrage…” (Ep 2. 10). Le mot traduit ici par“ouvrage”vient du mot grec poeo, qui est à l’origine du mot poésie. Victor Hugo s’est servi de papier et de crayons pour écrire ses poèmes, Christ se sert de nous pour composer les Siens, nous sommes donc l’expression visuelle de Son imagination créatrice. . Dieu se sert de tous Ses enfants, aussi différentes que soient leurs personnalités.“Dieu œuvre de manières différentes à travers des gens très différents les uns des autres”(1 Co 12. 6 TP). Qu’ils soient des intellectuels ou des adorateurs spontanés et émotionnels, des leaders dynamiques ou des disciples discrets, des visionnaires exubérants, des penseurs réfléchis ou des donateurs généreux disposés à payer les factures de Son entreprise. Les milliards de disciples de Christ qui L’ont servi pendant les deux millénaires passés avaient ceci en commun :“à chacun a été accordé un don spirituel” (1 Co 12. 7). Sans exception ! Mais ces dons multiples n’ont un impact que s’ils s’exercent en harmonie avec les autres membres de Son Eglise :“Christ a accordé ces dons afin de préparer les saints à servir Dieu et les autres…” (Ep 4. 12 TP). Le mot “préparer” tire son origine d’un terme médical en grec ancien que les médecins utilisaient pour décrire la réduction d’une fracture. Des gens brisés, dont la vie est à la dérive, s’approchent de l’église de Christ, non pas avec des jambes ou des bras fracturés, mais avec des cœurs brisés, des mariages en déconfiture, des rêves anéantis, des vies sans espoir. Ils tentent de venir trouver un remède à leur foi perdue, à leur espérance déçue et s’ils trouvent la guérison, c’est que l’église a bien fait son travail ! Avez-vous besoin de prières, d’encouragement ou de vous sentir accueilli dans une famille hospitalière? Considérez votre église comme la clinique où Dieu pourra soigner toutes vos infirmités ! Si votre église ne peut le faire, c’est qu’elle a oublié son rôle primordial !

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *