A propos de levain

“Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens.” Mt 16. 11

Le levain est l’ingrédient qui fait lever la pâte. Quand le levain est mélangé à de la farine et à de l’eau il gagne toute la pâte et pendant le temps de repos ses qualités font que la pâte gonfle. Bien que Ses disciples aient été par deux fois témoins de la multiplication de pains par Jésus, leur intelligence restait toujours obscurcie par les soucis de leurs besoins terrestres et ils semblaient incapables de se débarrasser de certains enseignements qu’ils avaient reçus :“Les disciples raisonnaient en eux-mêmes, et disaient : ‘C’est parce que nous n’avons pas pris de pains” (v 7). Jésus les remet à leur place et leur rappelle les miracles qu’Il a accomplis pour rassasier des foules. Puis Il les met en garde de nouveau contre le “levain” des enseignants juifs de l’époque. Cette fois-ci ils comprennent : “Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain de pain qu’Il avait dit de se garder, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens” (v 11-12). L’influence qu’exerçaient les pharisiens et les sadducéens sur le peuple était néfaste, ils étaient hypocrites, mettant trop d’importance sur les rituels et leur apparence devant les autres, tout en négligeant l’attitude de leur cœur. Or dans un autre parabole Jésus déclare : “Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée” (Mt 13. 33). Ici l’image du levain est utilisée pour démontrer comment l’enseignement de Jésus dans un cœur réceptif se propage en silence jusqu’à l’influencer. Après la visite des bergers à la naissance de Jésus la Bible nous affirme que“Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son cœur” (Lc 2. 19). Elle méditait sur tout ce qu’elle avait vu et entendu au sujet de l’enfant qui venait de naître. Elle put par la suite accepter Jésus comme son propre Sauveur et Seigneur sans trébucher sur de l’incrédulité ou même de l’orgueil de savoir qu’elle avait donné naissance à Jésus. Il veut encore aujourd’hui prendre toute la place dans notre cœur mais si celui-ci est rempli de choses non pertinentes ou fausses, voir dangereuses, notre vie risque de se trouver“gonflée”par leur influence comme par du levain !“Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie” (Pr 4. 23). A méditer !

Ajouter comme favoris (2)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *