Accepter ses responsabilités

“On ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, c’est aussi ce qu’il moissonnera.” Gl 6. 7

Adam, au lieu d’accepter sa responsabilité dans l’affaire du fruit défendu, préféra rejeter la faute sur sa femme. Un aveu et une demande de pardon auraient peut-être touché le cœur de Dieu. Pourquoi nous est-il si difficile généralement de reconnaître nos fautes et d’accepter notre responsabilité ? Serait-ce un signe de notre orgueil naturel ? Dans l’épisode du veau d’or, Aaron, poussé par son frère dans ses retranchements affirme d’abord que la faute en revient au peuple d’Israël : “Tu connais toi-même ce peuple : il est porté au mal” (Ex 32. 22). Puis, pour couronner sa veulerie, il ajoute leur avoir dit : “Qui a de l’or ?” Ils l’ont arraché de leurs oreilles et ils me l’ont donné. Je l’ai jeté au feu, et il en est sorti ce veau” (V. 24). Comme si une statue pouvait sortir toute formée ou sculptée d’un four de fondeur ! Qui allait croire une telle fadaise ? Nixon, acculé par les preuves contre lui, déclara publiquement : “Je ne suis pas un escroc”. Clinton, suite à son affaire avec Monica Lewenski, affirma que tout dépendait de ce que l’on appelait une affaire ! Ni l’un ni l’autre ne voulaient reconnaître leurs torts. Mais on ne se moque pas de Dieu. Aaron n’accepta pas de reconnaître ses torts. Par contraste Moïse, qui n’était pas impliqué dans cette affaire sembla prendre sur lui au moins une partie de la responsabilité afin d’obtenir le pardon divin pour le peuple. Aaron, comme Adam avant lui et Clinton bien après lui, aurait pu simplement reconnaître son péché et implorer le pardon de Dieu. “Si nous reconnaissons nos péchés, nous pouvons avoir confiance en Dieu, car Il est juste : Il pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout mal” (1 Jn 1. 9). Acceptez vos responsabilités quelles que soient les erreurs commises. C’est le premier pas vers la repentance qui amène au pardon !

Ajouter comme favoris (4)
Please login

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *