Aimer même ceux qui ne le méritent pas !

“Celui qui n‘aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour.” 1 Jn 4. 8

Aimer quelqu’un qui ne le méritait pas, c’est ce que Dieu a fait pour vous. Si quelqu’un est différent de vous, cela ne signifie pas que vous devez le rejeter ou le considérer comme votre inférieur. Vous n’aimeriez pas être jugé et rejeté à cause de votre couleur de peau, votre classe sociale ou votre comportement habituel, n’est-ce pas ? Alors ne vous conduisez pas de cette manière envers les autres. Parce que la Parole de Dieu nous dit très clairement de ne pas imiter la conduite des autres en commettant les mêmes péchés, nous sommes tentés d’en conclure que nous leur sommes supérieurs. Cette idée est un péché aux yeux de Dieu ! D’un autre côté nous avons parfois peur, si nous ne critiquons pas leur conduite, de leur donner l’impression d’approuver leurs péchés. En vérité nous devons respecter et accepter les autres comme le faisait Jésus Lui-même. Jésus ne se sentait pas concerné par les différences de race (Il s’adressa à des Samaritains), ni par les différences de coutumes (Il parla librement avec une femme étrangère, près d’un puits), ni par les différences de classe sociale (Il rencontra Nicodème), parce qu’Il les aimait tous pour ce qu’ils étaient, tout en les encourageant à rechercher une vie bien plus riche que la leur. Il est facile de dire : “Il faut montrer de l’amour à l’âme qui pèche, tout en détestant le péché”, mais le mettre en pratique chaque jour exige beaucoup de patience, de détermination, de compréhension et une obéissance aux conseils prodigués par notre Père céleste. Vous devez pouvoir travailler aux côtés d’un ami ou collègue qui est en train de commettre un adultère, tout en priant pour lui et en évitant vous-même de suivre son exemple. Souvenez-vous que vous étiez auparavant un pécheur comme lui et que la seule différence entre vous deux est la grâce de Dieu qui vous a sauvé. Bannissons donc de notre vie toute suffisance, comportons-nous avec humilité et compassion dans tous nos rapports avec ceux dont la manière de vivre nous choque. Apprenons à les comprendre, rejetant tout a-priori et préjugé. Ne nous attachons pas aux différences qui nous séparent mais considérons-les comme des hommes et des femmes pour qui Dieu a le plus grand amour et qui ont besoin de la même grâce qui nous a été offerte !

Ajouter comme favoris (3)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *