Allumez le feu !

“C’est pourquoi je t’exhorte à ranimer la flamme du don de Dieu.” 2 Tm 1. 6

Un auteur connu se rappelle avoir passé des samedi après-midis avec son père en train de brûler les déchets du jardin. Grâce à ces après-midis le jeune homme apprit à apprécier l’odeur des feux de bois, les bruits associés, la préparation et la surveillance du feu. Parfois le feu ne voulait pas prendre et le père et son fils devaient le ventiler pour encourager les flammes. Paul utilise l’image d’une flamme qui a besoin d’attention afin de rappeler à Timothée que ce n’est pas suffisant qu’il vienne d’un milieu chrétien (2 Tm 1. 5), mais que lui-même doit aussi avoir une foi personnelle et forte. Beaucoup au cours des siècles considéraient qu’être chrétien c’était un peu comme appartenir à une sorte de club, les choses les plus importantes étant d’avoir sa carte de membre et son ticket d’entrée au paradis, mais la Bible nous parle d’un Dieu relationnel, un Dieu qui veut rester près de nous. Une relation entre deux personnes peut stagner, grandir ou s’éteindre tout comme le peut un feu. Il faut faire beaucoup d’efforts pour approfondir une relation, ou simplement la maintenir. Sans cela la relation est vouée à s’éteindre. Timothée reçut un don de la part de Dieu et pour rendre sa relation avec Dieu plus profonde Timothée devait entretenir ce don. De la préparation, de la matière à brûler et de la détermination sont nécessaires pour réussir à maintenir les flammes d’un feu. Paul rappelle à Timothée que Dieu nous a donné Son Esprit qui “nous remplit de force d’amour et de sagesse” (2 Tm 1. 7). Paul voulait que Timothée devienne la meilleure version de lui-même avec l’aide du Saint-Esprit. La crainte des hommes et la timidité représentaient de vrais handicaps pour Timothée et ces traits de caractère pouvaient limiter l’efficacité de son ministère. Afin que votre service soit empreint de la force de Dieu, de Son amour et d’un esprit de discipline bien ancré dans la poursuite des affaires de Dieu, quels sont les traits de caractère handicapants (crainte, timidité paresse, égoïsme, orgueil, colère) que vous devez surmonter pour ranimer la flamme du don de Dieu dans votre vie aujourd’hui ? Sachez-le, “Il n’éteindra pas la mèche qui brûle encore” (Es 42. 3).

Ajouter comme favoris (3)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *