Apprendre à marcher sur l’eau (1)

“Pierre lui répondit : Si c’est Toi, ordonne-moi de venir vers Toi sur les eaux… mais… il prit peur. Il commença à s’enfoncer” Mt 14. 28,30

Les disciples se trouvaient au milieu du lac quand la tempête se leva. Jésus était resté sur la terre ferme et ils commencèrent à se faire du souci. Soudain une silhouette fantomatique apparut, marchant sur les vagues. Ils se mirent à hurler de peur et Jésus les calma en leur déclarant : “C’est Moi, n’ayez pas peur !” (v. 27). Pourquoi Pierre alors demanda-t-il à Jésus :“Seigneur, si c’est bienToi…”? N’était-il pas convaincu de la présence du Seigneur? Dieu n’est pas déconcerté quand nous doutons et demandons une confirmation de Ses lèvres. Il nous encourage à faire preuve de perspicacité et de réflexion : “examinez tout avec discernement : retenez ce qui est bon”(1 Th 5. 21). Puis Pierre demande à Jésus de lui“commander” de venir à Lui ! Il ne veut pas s’aventurer dans une situation périlleuse si ce n’est pas la volonté du Seigneur. Il estime que si Jésus lui ordonne de s’approcher de Lui, Il garantira sa sécurité. Dieu ne vous protégera pas nécessairement si vous vous engagez sur une mauvaise voie, mais celui qui obéit ne sera pas détruit. C’est la garantie que Dieu donna à Baruch, peu avant la prise de Jérusalem (Jr 45. 5). Pierre aurait pu rester en relative sécurité au fond de la barque. Enjamber la bastingage alors que le vent souffle en tempête exige du courage et beaucoup de foi. Pierre, en quittant la barque, démontrait qu’il avait confiance en la toute-puissance de Jésus. Malheureusement, dès qu’il vit les vagues qui s’élevaient autour de lui, il prit peur et commença à s’enfoncer. Au lieu de regarder à Jésus, il jeta ses regards, un instant seulement, sur les vagues et son cœur vacilla. Ne jetez pas trop vite la pierre au disciple. Lui au moins quitta la barque et obéit à Jésus. Non seulement il ressentit l’excitation de marcher sur l’eau, mais il fut le seul à sentir la main de Jésus l’attraper pour l’empêcher de couler. Le risque fait partie de la vie. Eilenn Guder a écrit : “Vous pouvez manger une nourriture saine, vous coucher tôt, éviter de sortir la nuit, fuir tout controverse, ne jamais blesser les autres, vous occuper seulement de vos affaires, ne vous engager dans aucune aventure dangereuse, faire preuve de frugalité et épargner avec sagesse, et vous briser le cou en glissant dans votre baignoire !” Croître en maturité spirituelle exige de prendre des risques pour suivre Jésus !

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *