Aventure ou adultère ? (1)

“Ce que Dieu veut, c’est que vous soyez entièrement à Lui. N’ayez pas une vie immorale. Chacun de vous doit bien choisir sa femme pour mener une vie digne de respect, qui plaît à Dieu. ” 1 Th 4. 3-4

On parle peu de nos jours d’adultère, même dans les milieux chrétiens. Aventure ou liaison sonnent tellement mieux, n’est-ce pas ? Le mot adultère vient du latin “alterare” qui signifier altérer ou modifier le serment conjugal. C’est l’équivalent de briser un traité après l’avoir signé. Bien sûr de nos jours nous savons que les traités de paix entre nations n’ont vraiment plus de valeur. Certains pays les enterrent sans vergogne. A nous de démontrer qu’il n’en va pas de même dans nos milieux chrétiens, même si notre attitude va à l’encontre de la culture dans laquelle nous vivons. Avez-vous remarqué combien de couples chrétiens qui divorcent justifient leurs décisions en disant qu’ils “sont en paix”, qu’ils “ont prié et que Dieu les comprend”! Diraient-ils la même chose si au lieu de divorcer ils entretenaient chacun des liaisons extra-maritales ? Le divorce trop souvent n’est qu’un adultère déguisé : chacun veut vivre une vie différente et s’affranchir des promesses qu’ils se sont faites l’un à l’autre. La Bible affirme pourtant : “Trouve ta joie avec la femme choisie dans ta jeunesse” (Pr 5. 18). Maris, elle est une bénédiction de Dieu pour vous. Sachez la révérer, l’entourer de toute votre affection, ne la laissez pas s’enfuir loin de vous, et ne vous éloignez pas d’elle. La bénédiction de Dieu ne vous accompagnera qu’à cette condition. Avez-vous remarqué que dans le livre du Deutéronome, Dieu excluait de Son assemblée certaines catégories de gens, comme les hommes nés “d’une union interdite. Même ses descendants de la dixième génération n’y seront pas admis” (Dt 3. 23). A l’inverse Dieu bénit les familles légitimes jusqu’à la dixième génération ! Vous priez peut-être pour vos enfants et vos petits enfants, et c’est formidable. Dieu vous encourage à le faire (Es 59. 21). Mais avez-vous songé qu’Il bénira votre descendance à tous deux jusqu’à la dixième génération ? Est-ce que le plaisir éphémère d’un adultère, pardon d’une aventure, vaut de briser une telle promesse divine ?

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Une réponse à “Aventure ou adultère ? (1)”

  1. Avatar de Jeannine Briffa
    Jeannine Briffa

    Bonjour,
    Je suis triste en lisant ce message !
    En effet, une génération = 20 ans. 10 générations x 20 = 200 ans.
    Or Dieu nous dit dans sa parole : … jusqu’à mille génération… (Il pardonne Ex.20:6), (Il conserve son amour (Ex.34:7), etc…
    Comment peut-on déformer à ce point la Parole de Dieu ?
    Merci d’apporter la correction indispensable à cette erreur
    Cordialement
    Jeannine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *