Cache-cache !

“Tant que je ne reconnaissais pas ma faute… j’étais épuisé !” Ps 32. 3

Les premiers chapitres de la Genèse sont à relire et à redécouvrir. Après qu’Adam et Ève aient mangé le fruit défendu, ils se cachent dès qu’ils entendent Dieu venir. Or, Dieu ne les trouvant pas où Il pensait les voir, pose une étrange question : “Où es-tu ?” Cette question est d’autant plus saugrenue que Dieu ne peut pas être Dieu s’Il ne sait pas ce qui s’est passé. D’autant que dans les pages suivantes des Ecritures, on peut lire des déclarations telles que : “Où irais-je loin de Ta face, si je monte aux cieux, Tu y es ; si je me couche au séjour des morts, T’y voilà !” (Ps 139. 7). Ou encore : “Nulle créature n’est cachée devant Lui, mais tout est nu et découvert aux yeux de Celui à qui nous devons rendre des comptes” (He 4. 13). Adam et Ève sont-ils si naïfs qu’ils pensent pouvoir échapper au regard de leur Créateur ? De même lorsque Dieu demande au premier homme : “Qui t’a dit… ?” Est-ce qu’Il ne connait pas déjà la réponse à cette question ? S’Il ignore la réponse, Il perd de Son omniscience et dégringole de Sa position divine. Une traduction plus pointue de la première question : “où es-tu ?” pourrait donner la formule suivante : “où en es-tu ?” Cette formule est nettement plus pertinente : “où en es-tu maintenant que tu as failli à ta parole et à la Mienne, en en écoutant une autre ? Où en es-tu après avoir cherché à t’affranchir de Moi et de Mes consignes ? Où en es-tu maintenant que la honte et la peur te taraudent au point que tu penses pouvoir te soustraire à Mon regard ?” Parce qu’Adam n’a pas su saisir le sens de la question, il est chassé du jardin, ainsi que sa compagne. La bonne démarche est celle que David signale à la suite de ses erreurs : “Je T’ai avoué ma faute, je ne T’ai pas caché mes torts. Je me suis dit : ‘Je suis rebelle au Seigneur, je dois le reconnaître devant Lui’. Et Toi, Tu m’as déchargé de ma faute.” C’est la réponse que Dieu espère.

Ajouter comme favoris (1)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *