En conversation avec notre Père

”Nous savons que Dieu n’exauce pas les pécheurs mais qu’en revanche, si quelqu’un L’honore et fait Sa volonté, Il l’exauce” Jn 9. 31

Il y a bien longtemps Saint Augustin a proclamé : “Quoi de plus excellent que la prière ; de plus profitable à notre vie, de plus doux à notre âme ; quoi de plus sublime, au cours de toute notre vie, que la pratique de la prière !” Des siècles ont passé depuis cette exclamation, notre société a bien changé, cependant la pratique de la prière est toujours excellente, profitable, douce et en même temps sublime ! Peut-être vous sentez-vous bien petit et inapte pour vous adresser à Dieu. Jean Calvin, théologien français, important réformateur, et pasteur emblématique de la réforme protestante du XVIeme siècle a écrit : “Dieu tolère même notre bégaiement et pardonne notre ignorance chaque fois que quelque chose nous échappe par inadvertance – car, en effet, sans cette miséricorde, il n’y aurait pas de liberté de prier”. Paul nous recommande : “Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance et en priant pour tous les saints” (Ep 6.18) et nous explique : “De même l’Esprit aussi nous vient en aide dans notre faiblesse. En effet, nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières, mais l’Esprit Lui-même intercède [pour nous] par des soupirs que les mots ne peuvent exprimer. Et Dieu qui examine les cœurs sait quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est en accord avec Lui qu’Il intercède en faveur des saints” (Ro 8. 26-27). Alors revenons au début de notre verset d’aujourd’hui. Il est écrit : “Dieu n’exauce pas les pécheurs” et “Qu’il se détourne du mal et fasse le bien, qu’il recherche la paix et la poursuive, car les yeux du Seigneur sont sur les justes et Ses oreilles sont attentives à leur prière, mais Il se tourne contre ceux qui font le mal” (1 P 3. 11-12). Afin de pouvoir nous réjouir dans une conversation avec votre Père, et d’être sûrs qu’Il nous écoute, repentons-nous, si nécessaire, et demandons Lui humblement pardon. Si vous vous en sentez incapable aujourd’hui : laissez le Saint Esprit traduire ce que vous avez sur le cœur en mots que le Père entendra !

Ajouter comme favoris (5)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *