Etes-vous dans la joie ?

“Quelle joie quand on m’a dit : allons à la maison du Seigneur !” Ps 122. 1

Ce verset du psaume 122 a un sens particulier en Grande Bretagne. En effet il accompagne chaque entrée du monarque au cours de la cérémonie du couronnement et ce depuis Charles 1 (1600-1649). En 1902 un choral a été écrit par un grand compositeur pour mettre en musique ce psaume. Il annonce la joie qui accompagne ceux qui suivent le roi dans la cathédrale, la maison du Seigneur. Mais à l’origine ce psaume était chanté sur les escaliers menant au temple de Jérusalem, d’où le nom de“psaumes des montées” donné à cette collection de courts poèmes. Le temple de Jérusalem n’existe plus, et aucune cathédrale si belle soit-elle ne remplace dans notre cœur le lieu vers lequel nous sommes heureux de nous diriger. Néanmoins nous savons que Dieu a établi un nouveau “temple” formé de tous ceux qui Lui appartiennent et qui aiment se réunir pour Le louer et exprimer leur joie de Le rencontrer. Paul a écrit : “Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira. Car le temple de Dieu est saint, et ce temple, c’est vous” (1 Co 3. 16-17). Ce temple, c’est aussi l’Eglise, l’ensemble des rachetés unis par la grâce de Dieu. Etes-vous dans la joie quand vous allez à la maison où sont réunis d’autres croyants autour de la présence de Jésus ? Certains d’entre nous y vont le cœur lourd, chargé des soucis de la vie, ou portant un fardeau de péchés qu’ils n’ont pas encore gérés. L’église est l’endroit où tous devraient trouver la joie d’avoir senti leur fardeau de péché levé, leurs rancœurs abandonnées aux pieds de Jésus. Jésus veut que Sa joie envahisse votre cœur alors que vous venez Le rencontrer en compagnie de vos frères et de vos sœurs. Mais d’abord pardonnez aux autres car Jésus a dit :“Si donc tu viens à l’autel présenter ton offrande à Dieu et que là tu te souviennes que ton frère ou ta sœur a une raison de t’en vouloir, laisse là ton offrande… et va d’abord faire la paix avec ton frère ou ta sœur…” (Mt 5. 23-24). Serait-ce à cause de cela que vous n’êtes pas dans la joie parfois en montant vers la maison du Seigneur ?

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *