Etrange veau !

“il en est sorti ce veau.” Ex 32. 24

En lisant l’épisode du veau d’or, il est difficile d’accepter l’excuse invoquée par Aaron pour justifier la création de cette idole censée remplacer Dieu dans le cœur des Israélites ! Quand Moïse exige une explication, Aaron répond : “Tu sais toi-même combien ce peuple a tendance à mal faire. Ils sont venus me dire : “Fabrique-nous un dieu qui nous conduise, car nous ne savons pas ce qui est arrivé à ce Moïse, l’homme qui nous a fait sortir d’Égypte.”Je leur ai alors demandé :“Qui de vous possède de l’or ?”Ils ont aussitôt arraché leurs bijoux et me les ont donnés. Je les ai fait fondre au feu, et voilà le veau qui en est sorti” (v. 22-24). Il rejette la responsabilité sur le peuple, et joue les innocents. Pourtant qui a demandé au peuple de lui donner de l’or ? Qui a fabriqué un moule avec la forme d’un veau ? Qui a fait fondre l’or et l’a versé dans le moule? Et voila qu’un miracle a eu lieu !“Il en est sorti ce veau…”Quoi d’autre qu’un veau pouvait sortir du feu  é tant donné qu’Aaron avait construit un tel moule ? Remarquez la différence d’attitude entre Moïse et Aaron. Moïse implore Dieu de ne pas détruire le peuple. Il s’interpose entre Dieu et les Israélites tandis qu’ Aaron encourage leur rébellion. Mais ne nous hâtons pas de lui jeter la pierre, affirme Michael Kelley : “Même si nous aimerions penser que l’idolâtrie arrive par accident, en fait elle est toujours le produit d’une intention, le résultat de choix que nous avons faits dans le passé. Elle entre lentement dans notre cœur au fur et à mesure que nous l’invitons… Notre idole certes n’aura pas la forme d’un veau. Elle ressemblera plutôt à notre soif de pouvoir, ou d’argent ou de réussite dans notre carrière ou encore du succès de nos enfants ou même de notre ministère.” Chaque choix que nous prenons dans la vie soit contribue à glorifier Dieu, soit façonne notre idole. Nos décisions, même si elles apparaissent insignifiantes, risquent de préparer l’éclosion d’une idole dans notre cœur si nous n’y prenons pas garde. Sa parole pour vous aujourd’hui est : méfiez-vous de ce qui risque de sortir du feu !

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *